Industrie en transition

Quand l’industrie passe au vert, durablement…

Le blog de Julien Fosse

Le climat va plomber le PIB mondial

Publié le

Le climat va plomber le PIB mondial

Depuis plus de quarante ans maintenant, les climatologues alertent les décideurs publics des dégâts causés par le dérèglement climatique sur notre planète. Des années de modélisation et d’analyses, compulsées par le Giec, démontrant l’inexorable accroissement des risques liés au réchauffement de la Terre provoqué par l’activité humaine. Pourtant, les économistes et les milieux d’affaires ont tardé à tenir compte de ces données, en s’appuyant parfois sur les discours de climatosceptiques relativisant le rôle de l’homme dans la transformation du climat. Or les analyses socio-économiques convergent : l’économie mondiale va être profondément et irrémédiablement affectée par la hausse des températures. En clair, le réchauffement climatique est l’ennemi de la croissance… et réciproquement.

Cinq grandes catégories d’impacts socio-économiques

Alerter sur le changement climatique, c’est courir le risque d’être taxé de catastrophiste. Pour une fois, ce n’est pas une ONG environnementale mais un cabinet de conseil très orthodoxe qui tire la sonnette d’alarme, Mc Kinsey. Dans un récent rapport intitulé "Climate risk and response: physical hazards and socioeconomic impacts" , le cabinet pointe la destruction de pans entiers de l’économie de certaines régions du globe. Les risques liés au changement climatique ont ainsi été analysés pour 105 états selon une grille de lecture intégrant cinq types d’impacts socio-économiques. Le diagnostic est sans appel, tous les pays étudiés subiront à l’échéance de 2050 des effets négatifs sur au moins l’un des cinq aspects suivants :

• La "viabilité", le stress thermique ou l’émergence de maladies vectorielles induites par le réchauffement climatique mettant notre santé en danger, notamment celle des travailleurs.
• La production alimentaire, qui sera perturbée par les épisodes de sécheresse, les températures extrêmes ou les inondations.
• Les biens matériels ou "actifs physiques", comme les bâtiments, qui seront endommagés ou détruits par des précipitations extrêmes, des crues ou des incendies.
• Les infrastructures, qui constituent des types particuliers d'actif physique, qui pourraient être détruits ou perturbés dans leur fonctionnement, entraînant une baisse des services qu'ils fournissent ou une augmentation de leur coût.
• Le capital naturel, le changement climatique modifiant les écosystèmes qui fournissent des services indispensables aux communautés humaines.

Un coup d’arrêt à des pans entiers des économies locales

Les risques de pertes de productivité liés au réchauffement climatique concerneront essentiellement l’Amérique latine, l’Afrique subsaharienne, l’Asie du sud-est et l'Australie, avec un doublement du nombre d’heures de travail perdues. Des pertes qui induiront mécaniquement des pertes de PIB. Les infrastructures seront également largement détruites : les crues pourraient ainsi coûter jusqu’à 1 milliard de dollars de dégâts à la capitale économique vietnamienne Hô-Chi-Minh-Ville d’ici à 2050. Pour la Floride, McKinsey chiffre entre 30 et 80 milliards de dollars la perte de valeur des biens liée à la submersion à cet horizon. Enfin, concernant la sécurité alimentaire, la production des quatre céréales les plus consommées au monde (riz, blé, maïs, soja), provenant aujourd’hui exclusivement de six "greniers à grains", serait réduite. De quoi soumettre des millions de consommateurs à travers la planète à des pénuries potentiellement dramatiques.

Autant d’éléments qui appellent, une fois de plus, à lutter contre le dérèglement climatique et à anticiper la catastrophe en cours. Bref, à repenser notre société, fondée sur la production de biens et de services générateurs de gaz à effets de serre. Et donc repenser nos modes de consommation…

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte