Industrie en transition

Quand l’industrie passe au vert, durablement…

Le blog de Julien Fosse

La mer, victime oubliée du dérèglement climatique

Publié le

La mer, victime oubliée du dérèglement climatique
© Wonderlane - Flickr - C.C.

La COP 25, initialement prévue au Chili, s’est ouverte à Madrid le 2 décembre dernier. Un dépaysement qui n’a pas modifié l’ordre du jour initial préparé par les sud-américains, qui prévoyait de mettre l’accent sur la grande bleue. Car les océans ont longtemps été les grands oubliés des négociations internationales sur le climat, alors que les effets du dérèglement climatique sur les mers sont d’ores et déjà observables. Des effets qui concernent l’ensemble de la population mondiale, les océans constituant un puits de carbone, une réserve d’oxygène et de bioressources indispensables à notre survie. Un poumon et un garde-manger essentiels. Autant dire qu’il est grand temps de s’en inquiéter.

Une inquiétante dégradation de l’état des océans

Le rapport spécial du Giec, présenté lors de la COP 25, souligne l’état catastrophique d’altération de la mer sous l’effet du dérèglement climatique. Une dégradation d’autant plus préoccupante que les océans contribuent largement à la régulation du climat, en absorbant la chaleur et le carbone produits par l’homme. En clair, l’homme a dégradé le climat, qui a perturbé la mer, ce qui accélère le réchauffement de la planète. Un cercle vicieux… Bien évidemment, ces effets conduisent à une hausse du niveau des mers, largement documentée, ainsi qu’à une augmentation du nombre de tempêtes et ouragans. Mais également une acidification et une perte d’oxygène, ce qui affecte directement la biodiversité marine.

Entre 1960 et 2010, le taux d'oxygène océanique a ainsi diminué en moyenne de 2% selon la dernière étude de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Une valeur moyenne à l’échelle du globe, ce qui signifie que certaines zones sont largement plus affectées que d’autres. Les courants marins assurant la circulation de l’oxygène étant également perturbés, les effets locaux sur la biodiversité peuvent être particulièrement forts. Avec une menace croissante pour certains groupes d'espèces comme les thons, les marlins et les requins. Un phénomène accru par le développement du phytoplancton, sous l’effet des pollutions azotées d’origine anthropique, également consommateur d’oxygène. Un déséquilibre de plus…

Protéger les océans en faisant évoluer le secteur maritime lui-même

Face à ces enjeux, protéger les océans est indispensable. La « plateforme Océan et Climat », regroupant soixante-quinze ONG, organismes de recherche et acteurs économiques impliqués sur les enjeux maritimes, a ainsi proposé un ensemble de mesures en faveur de la protection de l’océan, de ses écosystèmes et des sociétés humaines dépendantes de la mer. Des propositions qui impliquent en premier lieu d’accélérer la transition écologique du secteur maritime lui-même…

Tout d’abord en développant les énergies décarbonées issues des océans, notamment dans les domaines de l’éolien offshore, de l’hydroélectrique et de l’énergie thermique des mers. Ensuite en réduisant les émissions du transport maritime, ce qui impliquerait de limiter le transport de marchandises non-essentielles, de réduire les pollutions et émissions des navires par la réduction et la régulation de leur vitesse. Enfin en investissant dans l’écoconception des navires et en abandonnant les modes de propulsion les plus polluants, comme le fuel lourd.

D’importantes mutations, qui doivent s’inscrire dans une transition planétaire, pour réduire la dégradation des océans, longtemps considérés comme une source d’aliments illimitée. Une mer à l’origine de la vie sur notre planète, pourtant. « Un espace de rigueur et de liberté », écrivait Victor Hugo. Une liberté qu’il nous faut préserver, de toute urgence.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte