Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Industrie en transition

Quand l’industrie passe au vert, durablement…

Le blog de Julien Fosse

L’arbre est l’avenir de l’Homme

Publié le

L’arbre est l’avenir de l’Homme
© Wikimedia Commons

Le meilleur moyen de séquestrer le carbone et de lutter contre le changement climatique, c’est de planter des arbres. C’est tout du moins ce que des chercheurs de l’Ecole polytechnique de Zurich, de la FAO et du Cirad ont souligné dans une étude récente publiée dans la prestigieuse revue "Science" . Une solution naturelle et low-tech, qui n’impliquerait pas de recourir à de coûteuses innovations technologiques. Mais qui pourrait s’avérer plus complexe à mettre en œuvre qu’il n’y paraît…

Un important puits de carbone… potentiellement

L’analyse d’images satellitaires d’espaces naturels a permis de modéliser la répartition des arbres en fonction des types de territoires et climats puis, par extrapolation, de calculer le nombre d’arbres que notre planète pourrait accueillir. Une vision théorique, faisant abstraction des terres indispensables à l’activité humaine. Mais laissant néanmoins entrevoir le très fort potentiel de reforestation des terres.

Ainsi, 4,4 milliards d’hectares de terre pourraient potentiellement être couverts d’arbres contre 2,8 milliards aujourd’hui. En retranchant les espaces agricoles et les villes, 900 millions d’hectares pourraient ainsi être boisés. De quoi séquestrer en théorie plus de 200 milliards de tonnes de CO2 dans ces arbres en croissance, un chiffre astronomique au regard des 300 milliards de tonnes de carbone contenues à ce jour dans l’atmosphère. De quoi redonner de l’espoir face au dérèglement climatique. Un espoir qui doit cependant être modéré.

Car la séquestration de carbone dépend largement du type de forêt, une forêt primaire ne présentant pas les mêmes bénéfices qu’une forêt cultivée. Pour simplifier, plus une forêt est ancienne, plus elle stocke le carbone. Planter une forêt n’aura donc que peu d’intérêt si, en parallèle, une forêt primaire est détruite. Sans parler des services rendus par les écosystèmes forestiers, qu’il s’agisse de filtration des eaux, de lutte contre l’érosion des sols ou de préservation de la biodiversité, d’autant plus importants que ces écosystèmes sont complexes.

Un arbre au centre du village

Il s’agit donc bien plus de restaurer des écosystèmes forestiers que de simplement planter des arbres. Ce qui nécessite d’adapter les plantations aux contextes locaux. Et surtout de ne pas négliger de protéger les forêts existantes, notamment primaires, en Amazonie ou ailleurs. Quoi qu’il en soit, cette étude scientifique pointe une fois de plus l’intérêt de végétaliser notre société, de reconstruire un lien désormais distendu entre l’Homme et la nature.

Dans le secteur agricole, le développement de l’agroforesterie et le retour en grâce des haies soulignent à quel point la plantation d’arbres en bordure ou au milieu des champs présente des bénéfices environnementaux et économiques pour les agriculteurs, en assurant le maintien d’une biodiversité utile aux cultures et en diversifiant les sources de revenu à long terme, grâce au bois ainsi produit. En ville, la revégétalisation permet de lutter contre les îlots de chaleur urbaine et la plantation d’arbres peut jouer un rôle positif dans la captation de particules polluantes. Un sacré atout alors que les vagues de chaleur risquent de se multiplier à l’avenir. Bref, remettre un arbre au centre du village aurait du bon…

Face au défi du dérèglement climatique, préserver et développer les écosystèmes forestiers apparaît donc essentiel. Une solution naturelle, qui ne doit cependant pas nous faire oublier l’impérieuse obligation de réduction de nos émissions de carbone. Car la nature ne saura pas nous sauver si nous ne nous donnons pas les moyens de la préserver. A chacun ses responsabilités…

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle