Industrie en transition

Quand l’industrie passe au vert, durablement…

Le blog de Julien Fosse

Inéluctable pic pétrolier

Publié le

Inéluctable pic pétrolier
Inéluctable pic pétrolier
© Zbynek Burival - Unsplash

C’est un serpent de mer qui ressurgit régulièrement dans le débat public : manquerons-nous bientôt de pétrole ? Car les ressources pétrolières exploitables à des coûts raisonnables ne sont pas infinies, ce qui nous rapproche du fameux "pic pétrolier". Un sujet prégnant tant l’arrêt de l’utilisation des énergies fossiles est indispensable au respect de nos engagements climatiques. Une transition qui impactera notamment le secteur des transports, dont le pétrole fournit plus de 90 % de l’énergie. Un sujet remis au goût du jour par le think-tank The Shift Project qui a publié le 27 mai 2021 une étude consacrée à l’évolution de l’approvisionnement en pétrole de l’Union européenne. Une région du monde particulièrement dépendante des importations. Mais pour combien de temps encore ?

Des pays exportateurs dont la production décline

En s’appuyant sur les données pétrolières de la société norvégienne Rystad Energy, l’étude du Shift Project analyse les perspectives de production en 2030 et 2050 des seize principaux pays fournissant actuellement l’UE en pétrole : Russie, Irak, Arabie Saoudite, Norvège, Kazakhstan, Nigeria, Libye, Azerbaïdjan, Iran, Royaume-Uni, États-Unis, Mexique, Algérie, Angola, Koweït et Égypte. Ces données montrent que ces 16 pays présentent un déclin tendanciel des découvertes de gisements pétrolifères. Quatorze d’entre eux se caractérisent par un niveau de production inférieur au maximum observé par le passé, ce qui ressemble étonnamment au dépassement d’un pic. L’analyse des découvertes passées de gisements pétroliers montre également que le délai entre découverte et mise en production augmente dans tous les pays étudiés et que la taille des champs découverts et mis en production diminue au fil du temps…

Des projections qui ne laissent pas beaucoup d’espoir

En prolongeant ces analyses, la production pétrolière totale de ces fournisseurs de l’Union européenne risque de s’établir dans le courant de la décennie 2030 à un niveau inférieur de 10 à 20 % à celui atteint en 2019. Le déclin de production pourrait d’ailleurs être plus sévère si les contraintes techniques et économiques d’exploitations des nouveaux champs pétrolifères s’avèrent plus fortes que prévues. L’étude souligne en outre que faute de réserves suffisantes pour compenser le déclin de la production existante, ce risque ne pourrait être endigué par la production de "pétrole de schiste" aux Etats-Unis. A partir de 2030, aucun potentiel de développement ne paraît ainsi à même d’enrayer le déclin de la production de pétrole brut. Bref, la source semble bien se tarir.

Des tensions prévisibles qui justifient une sortie rapide du pétrole

Dans le monde, dix pays concentrent environ 80 % des réserves. La plus grande part de l’approvisionnement en pétrole brut repose ainsi sur un petit nombre de producteurs. L’Union européenne importe un dixième de la production mondiale de pétrole, soit à peu près autant que la Chine seule. Un pays qui, comme tous les pays à fort potentiel de croissance, se trouvera en concurrence pour ses approvisionnements avec les pays développés, dont la demande de brut demeure massive. L’augmentation de la consommation intérieure des pays exportateurs tend en outre à réduire leur capacité d’exportation. Autant de contraintes de plus pesant sur les pays importateurs nets.

Ces analyses justifient d’accélérer la sortie du pétrole, pour mettre fin à une dépendance dangereuse pour le climat. Face à ce défi, la sobriété énergétique est indiscutablement la première mesure à mettre en œuvre. Vient ensuite la question de la décarbonation de nos modes de vie, en particulier des transports. Moins de pétrole, plus d’électricité… si et seulement si nous sommes en capacité de produire en quantité suffisante cette énergie, sans mettre en péril les générations futures. Un défi de plus à anticiper.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte