Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Entreprise et IA

Le blog de Florian Douetteau

La dictature des apparences dans l’IA... (Partie 2)

Publié le

La dictature des apparences dans l’IA... (Partie 2)
© Le "bot" à qui vous parlez est-il un humain (et si oui, est-ce réellement un problème)?

... Et l’histoire du Turc mécanique

Suite de l'article du 28 septembre:

Notre manque relatif de maturité quant à la compréhension de l’IA fait de nous de potentielles victimes de versions moins rudimentaires du Turc. Le Turc d’aujourd’hui ne saurait être un total canular, mais son mécanisme pourrait être plus subtil, avec des systèmes qui pratiqueraient la généralisation avec modération et qui nécessiteraient encore l’intervention de l’homme dans les coulisses pour les opérations sophistiquées.

Preuve que le Turc mécanique existe bien dans l’IA moderne, un nombre conséquent de start-up de l’IA n’exploitent en réalité pas l’IA. Comme le souligne cet article du quotidien The Guardian sur la pseudo-IA, certaines sociétés utilisent des "bots" pour leur service client, par exemple. Toutefois, derrière le rideau, ces "bots" sont en fait manipulés par des humains. Vous pensez ainsi interagir avec une machine, alors qu’en réalité, une personne à l’étranger est derrière son clavier pour répondre à vos questions sur le prix d’un article ou vous donner des conseils mode.

Certains diront qu’une dose de "simulacre" est nécessaire pour faire avancer l’IA. Comme dans l’exemple de Dota 2, impossible de faire fonctionner l’IA sans un nombre important d’exemples, exemples qui ne peuvent exister sans interactions d’humain à humain dans un premier temps, avant de pouvoir passer à des interactions humain-robot.

D’autres soulignent, avec un certain cynisme, que nous voulons croire en l’IA : certaines interactions sont plus faciles lorsqu’on a l’impression de parler avec une machine, car il y a moins de gêne et moins de retenue. Globalement, il paraît plus facile de demander de l’aide à un bot plutôt qu’à une personne située à l’autre bout du monde dans un pays émergent, où les salaires sont très bas. Alors oui, on se dit que c’est de l’IA car c’est bien plus facile comme ça.

 

Du Turc à la vraie intelligence artificielle

Alors quelle est la prochaine étape derrière le voile des Apparences ? Il aura fallu deux cents ans après le Turc pour créer Deep Blue, le superordinateur d’IBM champion du monde d’échecs. Nous faudra-t-il deux cents ans pour créer la vraie IA ? Ou seulement vingt ?

En cherchant à comprendre le Turc, Napoléon avait l’air ridicule car il ne connaissait absolument rien au fonctionnement d’un vrai automate. Aurons-nous à notre tour l’air d’idiots aux yeux de nos petits-enfants à cause de notre ignorance sur le fonctionnement de la vraie IA ?

Entendons-nous bien : les apparences sont importantes, pour ne pas dire utiles. Souvent, ce sont même elles qui nous poussent à persévérer. La plupart d’entre nous (qui exerçons dans le domaine de l’IA) suivons tout simplement la voie de la moindre résistance, essayant de faire fonctionner l’IA dans le monde imaginaire car c’est le point de départ le plus évident pour arriver à des techniques transférables au monde réel. Et nous devons faire preuve d’optimisme et d’enthousiasme envers l’IA afin de lever les fonds nécessaires.

Un jour, l’IA gérera nos centrales nucléaires, optimisera le budget de nos entreprises et établira nos plans de licenciement. Alors, et alors seulement, devrons-nous être sûrs que la majorité d’entre nous est suffisamment éveillée pour ne pas être dupe et savoir déceler l’homme dans la machine.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle