Web3 et souveraineté numérique

Le blog de Fabien Aufrechter

Quand la blockchain invente ... Dieu !

Publié le

Quand la blockchain invente ... Dieu !
Vous pensiez que c'était une pièce ? Et si c'était une divinité, s'interroge notre blogueur...
© Unsplash

Le web 3.0 est né avec le Bitcoin au lendemain de la crise financière de 2008. En promouvant le retour à une économie décentralisée face aux monopoles des banques au sein du capitalisme mondial, le Bitcoin ouvrait un nouveau paradigme : le retour d’un polythéisme des usages et des applications face au monothéisme des marques. Face aux GAFA ou aux banques, le web 3.0 propose en effet à chacun de reprendre vraiment le contrôle de sa valeur et de ses datas.

Terminés les écosystèmes restreints et clos : place à l’interopérable ! Terminés les dieux Amazon, Google ou Meta : place à un polythéisme où chaque usage est lié à une marque avec une interopérabilité complète et responsable des données de chacun. Et si la métaphore cultuelle peut sembler étonnante pour qualifier le web 3.0, force est de constater que ce nouvel internet de la valeur entretient une relation avec la notion même de religion.

Le web 3.0 invente vraiment la mort sur internet

La blockchain permet la création d’objets digitaux uniques. Il peut s’agir aussi bien d’œuvres d’art que d’expériences par exemple. Et par analogie, ces objets digitaux uniques (NFTs) peuvent être détruits.

Or, quel est l’objet immatériel le plus unique qui existe ? C’est la vie. Le concept de vie n’a pas été inventé par le web 3.0 : dans tous les jeux-vidéos traditionnels, il existe déjà. Vous pouvez ainsi mourir dans n’importe quel jeu de combat très traditionnel. Mais dans le web 2.0, chaque vie est identique. Le web 3.0 ouvre la porte à des vies uniques et donc à la possibilité de morts réelles.

De la mort virtuelle à la mort réelle

La blockchain entretient donc une relation très particulière avec Dieu (quelle que soit sa définition ou la religion) en ce qu’elle permet pour la première fois de faire ce que les croyants considéraient jusqu’alors traditionnellement comme étant de son seul ressort : créer la vie ainsi que la mort de manière unique.

Alors bien entendu, le projet de Palmer Luckey, fondateur d’Oculus Rift, consistant à lier la vie humaine à des NFTs uniques et à imaginer ainsi des outils tuant pour de vrai celui dont la vie virtuelle (le NFTs) meure dans le metaverse, peut sembler pour le moins farfelu. Imaginé d‘ailleurs plus comme une modélisation artistique qu’un véritable produit, ce casque de réalité virtuelle pourvu de vraies cartouches explosives nous rappelle cela dit la vraie nature idéologique du web 3.0.

Oui, le web 3.0 a toujours été profondément idéologique. Mais au-delà de son aspect politique, il ouvre donc la porte à des réflexions éthiques, religieuses et philosophiques. Pas seulement d’ailleurs de manière négative puisque la possibilité de disparaître d'internet est parfois plus que recherchée par certains internautes. En tout cas, ces aspects doivent être traités de manière prioritaire avant que tous ces sujets n'impactent réellement notre quotidien et nous dépassent.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte