Droit et Santé

L’actualité juridique et réglementaire en Sciences de la Vie

Le blog du cabinet Dechert

L’e-santé : une révolution pour le système de santé

Publié le

L’e-santé : une révolution pour le système de santé
L'e-santé, une révolution pour le système de santé
© Docaposte

Créés en 2019, les HealthTech Innovation Days (HTID) ont connu en 2021 leur troisième édition. L’occasion pour Dechert, partenaire privilégié de cet événement, représenté par Alain Decombe, de réunir une table ronde pour échanger sur un sujet actuel central : l’impact de la santé numérique (ou e-santé) sur le parcours de soins. Autour de la table : Philippe Peltier, associé chez Kurma Partners, et Filippo Monteleone, fondateur de CAREIT et président du conseil d’administration d’Essling Capital.

L’e-santé : une révolution pour le système de santé

Après une arrivée relativement tardive dans le secteur de la santé (années 2010), les technologies numériques abondent aujourd’hui afin de répondre aux enjeux significatifs que le système de santé connaît : besoins financiers croissants, populations vieillissantes, accroissement du suivi à domicile, émergence de demandes de soins de plus en plus sophistiqués et spécialisés et, en parallèle, manque accru de professionnels de santé.

E-santé : le soin entre dans une nouvelle ère

La transformation numérique du système de santé ouvre des perspectives enthousiasmantes et constitue un levier indispensable à une réponse coordonnée aux contraintes propres aux enjeux précités. Tout le potentiel de l’e-santé réside notamment dans la gestion et la programmation des soins, et le traitement du patient au bon moment et dans la configuration optimale. Loin de remplacer les professionnels de santé les outils de l’e-santé développés par les entrepreneurs de la healthtech participent à une amélioration du parcours de soins : télémédecine, dispositifs médicaux connectés, apps, intégration de l’intelligence artificielle, etc. L’e-santé présente de nombreux atouts dans la gestion et le traitement des patients souffrant de maladies chroniques, lesquelles représentent une très large part de la croissance des dépenses de santé.

Tous ces dispositifs qui tendent à une meilleure prise en charge globale du patient offrent une première réponse au regard de la fragmentation du système de soins. L’e-santé apparaît comme une solution viable à travers des dépistages précoces et une meilleure coordination des soins, notamment lorsque malgré les politiques volontaristes, le patient n’intègre pas le système en place. Cette transformation digitale doit ainsi s’inscrire au cœur de la prévention des inégalités d’accès aux soins, aggravées par la fracture numérique.

Les start-up et les institutions de santé : deux mondes à connecter

Cependant, cette transformation n’atteindra son objectif qu’à condition de surmonter les difficultés déjà bien identifiées par les experts des HTID, au premier rang desquelles l’accès au marché, alors même que l’on observe une certaine perte de vitesse des interactions entre institutions et entrepreneurs de la santé. Côté institutions, l’e-santé est en effet parfois vécue comme une frustration face à une offre pléthorique, trop innovante ou pas assez aboutie ou, de façon plus pragmatique, peu compatible avec la réalité des systèmes d’information en place en leur sein.

Ainsi, le grand défi de la transformation numérique de la santé ne se fera pas sans adaptation des systèmes d’information, pour permettre une utilisation sécurisée des données de santé lorsque celles-ci sont collectées, structurées et analysées à des fins de diagnostic ou de recherche. C’est dans ce cadre que se présente le plan de « Stratégie d’accélération du numérique en santé » pour la transformation des institutions de santé, avec un déploiement annoncé de 600 millions d’euros.

Au-delà des plans gouvernementaux, on observe le développement croissant en Europe de fonds d’investissement spécialisés dans le domaine de l’e-santé. En mettant le doigt sur la nécessité de changements profonds dans l’offre et la coordination des soins, la crise sanitaire a agi comme un révélateur ou une confirmation chez ces investisseurs. Ce sont ces derniers qui, accompagnés des autres conseils impliqués (affaires publiques, juridique), permettront aux entrepreneurs de l’e-santé de développer et de présenter leur offre aux institutions dans les meilleures conditions et, in fine, d’assurer leur accès au marché.

L’e-santé apparaît comme la clef de voûte du système de soins de demain, avec une vocation au moins triple : une technologie au service d’un diagnostic fiable, une technologie permettant une meilleure prise en charge globale du patient, un système de santé plus efficient permettant aux soignants de se concentrer sur le cœur de leur métier, le soin.

Par Alain Decombe, associé et Pierre-Henri Brieau, collaborateur chez Dechert

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte