Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Zuckerberg s'expliquera en personne au Parlement européen

Publié le

BRUXELLES (Reuters) - Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, répondra en personne aux questions des députés européens sur la captation des données personnelles de 87 millions d'utilisateurs de la plate-forme, a annoncé mercredi le président du Parlement européen, Antonio Tajani.

Zuckerberg s'expliquera en personne au Parlement européen
Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, répondra en personne aux questions des députés européens sur la captation des données personnelles de 87 millions d'utilisateurs de la plate-forme, a annoncé mercredi le président du Parlement européen, Antonio Tajani. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

Il a ajouté que Zuckerberg pourrait être entendu dès la semaine prochaine.

"Le fondateur et PDG de Facebook a accepté notre invitation et sera à Bruxelles aussi tôt que possible, peut-être dès la semaine prochaine, pour rencontrer les présidents des groupes politiques", indique Tajani dans un communiqué.

Facebook est très critiqué depuis les révélations, mi-mars, de l'utilisation des données de 87 millions de ses utilisateurs obtenues de manière inappropriée par la firme de marketing politique Cambridge Analytica, qui a notamment travaillé sur la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016.

Mark Zuckerberg sera par ailleurs reçu mercredi prochain, le 23 mai, en compagnie d'autres dirigeants d'entreprises du secteur high tech, par Emmanuel Macron, a-t-on appris auprès de la présidence française.

Quelques semaines après le scandale Cambridge Analytica, "les discussions vont être assez rudes", prédit-on à l'Elysée.

Le Parlement britannique souhaitait aussi auditionner Zuckerberg mais la plate-forme a envoyé fin avril à Londres son directeur des technologies, Mike Schroepfer.

"Je me félicite de la décision de Mark Zuckerberg de se présenter en personne devant les représentants de 500 millions d'Européens. C'est un pas dans la bonne direction pour rétablir la confiance", ajoute Tajani.

Un porte-parole de Facebook à Washington a précisé que la société avait accepté la proposition "de rencontre avec les dirigeants du Parlement européen" et "appréciait cette occasion de dialogue afin d'écouter leurs avis et de montrer les initiatives que nous prenons pour mieux protéger la vie privée des gens".

Zuckerberg a longuement déposé le mois dernier devant les deux chambres du Congrès des Etats-Unis. et

(Julia Fioretti avec Jean-Baptiste Vey à Paris et David Shepardson à Washington; Henri-Pierre André pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle