Zone euro: La contraction du PIB au premier trimestre bien moins forte qu'attendu

BRUXELLES (Reuters) - L'économie de la zone euro s'est contractée deux fois moins qu'estimé initialement au premier trimestre grâce à la reconstitution des stocks et à la reprise de l'investissement des entreprises, montrent les chiffres révisés publiés mardi par Eurostat.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Zone euro: La contraction du PIB au premier trimestre bien moins forte qu'attendu
L'économie de la zone euro s'est contractée deux fois moins qu'estimé initialement au premier trimestre grâce à la reconstitution des stocks et à la reprise de l'investissement des entreprises, montrent les chiffres révisés publiés mardi par Eurostat. /Photo d'archives/REUTERS/Yara Nardi

Le produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant adopté la monnaie unique a reculé de 0,3% par rapport aux trois mois précédents et de 1,3% sur un an. Une première estimation publiée le 30 avril avait donné une contraction de 0,6% d'un trimestre sur l'autre et de 1,8% en rythme annuel.

Le détail des statistiques montre que l'augmentation des stocks a représenté une contribution positive de 0,7 point de pourcentage à l'évolution du PIB sur janvier-mars, contre +0,1 point pour le commerce extérieur comme pour l'investissement. A l'opposé, la chute de 2,3% des dépenses de consommation de ménages a représenté une contribution négative de 1,2 point.

Au quatrième trimestre 2020, l'économie de la zone euro s'était contractée de 0,6% par rapport aux trois mois précédents.

Tableau

(Jan Strupczewski, version française Marc Angrand)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS