Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Zodiac souhaite retrouver sa rentabilité historique en 2019

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/11/2016 À 08H33

PARIS (Reuters) - Zodiac Aerospace, après avoir supprimé la plupart de ses surcoûts et certains aléas de production, se donne trois ans pour retrouver sa rentabilité historique.

Zodiac souhaite retrouver sa rentabilité historique en 2019
Zodiac Aerospace a publié un résultat opérationnel courant en baisse de 14,1% à 269,6 millions d'euros en 2015-16 mais compte compte l'améliorer de 10 à 20% en 2016-17. Le groupe a aussi annoncé qu'il esperait retrouver son niveau de rentabilité historique d'ici l'exercice 2019-20 après avoir supprimé la plupart de ses surcoûts et certains aléas de production.
© Benoit Tessier / Reuters

Alors que son résultat opérationnel a baissé cette année, Zodiac Aerospace a annoncé mardi qu'il comptait retrouver son niveau de rentabilité historique d'ici l'exercice 2019-20 après avoir supprimé la plupart de ses surcoûts et certains aléas de production.

Le fournisseur d'Airbus et Boeing, qui pâtit depuis plusieurs mois de retards de production, précise dans un communiqué qu'il compte améliorer de 10 à 20% son résultat opérationnel courant en 2016-17, avec une forte dissymétrie entre le premier et le deuxième semestre, et dégager une marge à deux chiffres au cours de l'exercice suivant.

Zodiac confirme ainsi son "objectif de retour à la performance opérationnelle pour fin 2017", évaluant son niveau de rentabilité historique prévu pour 2019-20 à environ 15% ("mid double digit").

Sur l'exercice 2015-2016 clos le 31 août, le groupe a vu son résultat opérationnel courant baisser de 14,1% à 269,6 millions, donnant une marge de 5,2%, en recul de 1,2 point. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice opérationnel (Ebit) de 268 millions d'euros, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Zodiac a accusé une hausse de 98 millions des surcoûts de sa branche d'intérieurs de cabines à 390 millions en 2015-16, en raison des pénalités, règlements et garanties données à ses clients à la suite de ses retards de livraisons de sièges et de toilettes.

Rétablir les performances de livraison

"Le rétablissement des performances de livraison grâce au renforcement des ressources, ainsi que la renégociation des plannings de livraison lorsque cela était possible, permet de viser la réduction de la poche de surcoûts liée aux pénalités et compensations et aux coûts logistiques d'ici la fin de l’exercice 2016-17", note le groupe.

Le directeur financier d'Airbus Harald Wilhem a déclaré fin octobre que l'avionneur continuait à surveiller "de très près" certains de ses fournisseurs "favoris", tout en notant que la situation s'était quelque peu stabilisée.

Tancé publiquement par le PDG d'Airbus Fabrice Brégier en janvier, Zodiac Aerospace fournit notamment les toilettes de l'A350, le nouveau long-courrier de l'avionneur européen.

Zodiac, dont le résultat net part du groupe a chuté de 41,5% à 108,1 millions d'euros au cours de l'exercice écoulé, prévoit un dividende inchangé à 0,32 euro par action.

Le groupe vise également pour 2016-17 un chiffre d'affaires stable, en raison d'un effet retardé de la crise passée lié au cycle de développement des produits, ainsi que de la faiblesse des activités hélicoptères et d'avions d'affaires, après une croissance organique de 1,3% à 5,208 milliards d'euros publiée mi-septembre pour l'exercice écoulé.

Pour Reuters, Cyril Altmeyer et Tim Hepher, édité par Benoît Van Overstraeten

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle