Zeta Pellet transforme les déchets en énergie

La PME des Alpes-Maritimes vient de lever 1 million d’euros. Elle compte accélérer le développement de ses installations de traitement de déchets verts et continuer à recruter.

Partager
Zeta Pellet transforme les déchets en énergie

Une nouvelle installation devrait voir le jour l’année prochaine. Zeta Pellet, une société de production de combustibles pour chaudières, a levé 1 million d’euros en capital auprès de Starquest pour financer le lancement de son site du département de la Vienne.

Créée en 2009 à Antibes (Alpes-Maritimes) par Etienne Frank, la société développe une technologie de fabrication de pellets, ces résidus de déchets végétaux permettant d’alimenter les chaudières.

Zeta Pellet en chiffres

Chiffre d’affaires : 750 000 euros en 2012

Effectif : 5 personnes

Montant de la levée de fonds : 1 million d’euros

Investisseurs : Starquest capital

Secteur : Cleantech

 

"Nous avons réinventé la presse à pellet sans séchage", résume Etienne Frank.

Sa technologie permet de broyer les résidus verts, de les compacter et de les sécher en même temps, pour produire des granulés de chauffage. Le tout en utilisant moins d’énergie que les procédés traditionnels nécessitant un séchage préalable de la matière végétale.

Une réduction de la facture énergétique conséquente

Le modèle économique de l’entreprise repose sur la vente de ces pellets à des collectivités publiques. "Mais je vends les pellets à condition qu’ils nous logent", remarque Etienne Frank. Zeta Pellet leur propose d’installer une unité de production sur le site de leur déchetterie, de récupérer les déchets verts et de les traiter. Elle vend ensuite les granulés à la commune.

"Cela permet une réduction de facture conséquente", reprend le fondateur de la société. Selon lui, pour une petite école, la facture de chauffage passe de 12 000 euros d’achat de fuel, à 4 000 euros d’achats de pellet une fois la solution Zeta adoptée. Le coût de remplacement de la chaudière au fuel par une chaudière biomasse est rentabilisé en 4 ans.

Une installation a déjà été inaugurée début novembre à Tourves, dans le Var. Cinq nouveaux sites, y compris celui situé dans la Vienne, devraient voir le jour d’ici un an et demi. De quoi permettre à la PME de cinq personnes de consolider son développement. Son effectif devrait doubler en 2014, avec le recrutement d’ingénieurs de développement et d’un directeur général.

Après un chiffre d’affaires de 750 000 euros réalisé en 2012, elle compte atteindre près d’1,5 million d’euros en 2013. "Zeta Pellet est sortie du rouge en 2013, nous aurons atteint l’équilibre", se félicite le PDG. La jeune entreprise compte également se développer à l’international, cette fois plutôt en vendant directement la machine de production de pellets. Les Etats-Unis et l’Asie sont ses premières cibles.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant


La technologie moins gourmande en énergie, permet de recycler les déchets verts et de réduire la facture du chauffage des collectivités publiques.

0 Commentaire

Zeta Pellet transforme les déchets en énergie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS