ZÉRO DÉFAUTLES MÉTHODES QUALITÉ D'UN CONSTRUCTEUR GÉNÉRALISTE APPLIQUÉES AUX VOITURES DE LUXEA l'école de Ford, Jaguar améliore son niveau de qualité.

Partager

ZÉRO DÉFAUT

LES MÉTHODES QUALITÉ D'UN CONSTRUCTEUR GÉNÉRALISTE APPLIQUÉES AUX VOITURES DE LUXE

A l'école de Ford, Jaguar améliore son niveau de qualité.



Automobiles mythiques, les Jaguar ont pourtant longtemps péché par leur manque de qualité et de fiabilité. "Nous concevions des voitures de rêve sans penser à leur industrialisation, avoue-t-on à Coventry. Désormais, notre indice TGW, établi par un organisme américain indépendant et d'autant plus faible que la qualité est meilleure, se situe entre 2 et 3", affirme Brian Cackett, responsable de la qualité à l'usine de Browns Lane. Si Jaguar a retrouvé le chemin de la qualité et de la fiabilité, c'est grâce à Ford, qui a sauvé le constructeur britannique de la faillite en 1990 et lui a apporté ses méthodes de travail. En particulier son organisation qualité, avec le Nova-C (new vehicle audit client), dont le but "est de se mettre le plus possible à la place du client", explique Brian Cackett. Tout client est contacté trois mois après son achat. L'ensemble des réponses est collecté, analysé et transmis aux contrôleurs qualité et aux essayeurs. En plus du test de 100% de la production sur route avant livraison aux concessionnaires, 25voitures sur une production hebdomadaire d'environ 900 sont prélevées en fin de chaîne pour subir un test approfondi. Pendant dix minutes la berline subit des trombes d'eau, au rythme de 700litres par minute, pires que des orages tropicaux. Un test d'autant plus sévère que des jets sont aussi placés sous la voiture. Puis, les essayeurs, par groupes de deux, vérifient les fonctions mécaniques et électroniques du véhicule lors d'un test sur route de 60kilomètres. Ils analysent également les sensations perçues. Ainsi, les inspecteurs de Jaguar ne cessent de comparer leurs voitures aux concurrentes, notamment la Lexus400 de Toyota, considérée comme l'étalon mondial en qualité. Ce "benchmarking" a conduit les spécialistes de Coventry à modifier certains détails. Par exemple, entre les portes avant et arrière subsistait un espace de 3 à 4millimètres qui laissait entrevoir les charnières: ce "défaut" d'ordre esthétique a été corrigé. Les véhicules poursuivent leur séance de "torture" sur un banc de vibrations programmable qui restitue le "profil" des "highways" américaines ou celui des petites routes des Cornouailles. L'essai est effectué une seconde fois avec un essayeur qui traque les moindres bruits. Chaque jour, les résultats de ces tests sont communiqués aux ingénieurs responsables de l'interface entre bureau d'études et fabrication. Cet effort pour améliorer la qualité se traduit de manière concrète pour le client. Ainsi, Jaguar est le premier constructeur européen à garantir ses voitures trois ans ou 100000kilomètres. Michel VILNAT

USINE NOUVELLE N°2507

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS