ZenithOptimedia relève à nouveau ses prévisions

PARIS (Reuters) - ZenithOptimedia a relevé pour la troisième fois d'affilée sa prévision de croissance du marché publicitaire mondial cette année après la vigueur surprenante des dépenses des annonceurs aux Etats-Unis et en Europe au premier semestre.

Partager

L'agence d'achats d'espace, filiale de Publicis, s'attend désormais à une croissance de 3,5% en 2010 contre 2,2% auparavant, estimant que toutes les régions devraient afficher une certaine croissance, même l'Europe occidentale.

Pour la France, ZenithOptimedia a relevé sa prévision à 1,7% en 2010, contre 1,1% auparavant, en grande partie grâce à la télévision qui a largement bénéficié de l'ouverture à la concurrence des paris et des jeux d'argent en ligne.

"L'essentiel de la révision en hausse tient à l'Amérique du Nord et à l'Europe occidentale (...), mais ces régions croissent encore plus lentement que la plupart des pays émergents", explique ZenithOptimedia dans un communiqué, ajoutant que les pays émergents devraient soutenir la croissance du marché publicitaire mondial au cours des prochaines années.

L'agence anticipe une croissance de 2,4% en 2011 et de 2,9% en 2012 dans les pays industrialisés, à comparer à des rythmes respectifs de 9,1% et 9,8% attendus dans les marchés émergents, avec le soutien de l'Asie-Pacifique et de l'Amérique latine.

Pour le marché mondial, ZenithOptimedia a relevé sa prévision de croissance de 4,1% à 4,5% pour cette année et confirmé son anticipation d'une progression de 5,3% en 2012, après une chute de 10,3% en 2009.

ZenithOptimedia s'attend désormais à une solide croissance de 2,2% en Europe occidentale cette année, malgré les inquiétudes concernant la dette de pays de la zone euro, contre 0,4% auparavant. Elle anticipe une augmentation progressive des dépenses publicitaires en 2011 et 2012, en fonction de la demande après l'entrée en vigueur des plans d'austérité.

L'HEXAGONE A CONTRARIO EN 2011

En France, où la confiance des entreprises reste hésitante, l'agence s'attend à un ralentissement de la croissance du marché en 2011 et 2012, à l'inverse de la tendance mondiale.

Le plus fort contraste dans les prévisions de ZenithOptimedia provient de l'Amérique du Nord, où l'agence s'attend désormais à une croissance de 1,3% au lieu d'une baisse de 1,5%, à la faveur d'une forte reprise de la demande et de la confiance des consommateurs.

La télévision a relativement bien traversé la crise publicitaire, les consommateurs tendant à passer davantage de temps chez eux avec le développement de nouvelles technologies telles que les enregistreurs avec disque dur. Encore plus dominante dans les marchés émergents, la télévision devrait représenter 40,8% du marché publicitaire mondial en 2012 contre 39,2% en 2009.

Les dépenses publicitaires sur internet, troisième support après la télévision et la presse, devraient atteindre 17,1% du total en 2012 contre 12,7% en 2009 à la faveur de l'essor de l'internet mobile et des réseaux sociaux.

Cyril Altmeyer, édité par Gilles Guillaume

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS