Zenith Fonderie investit 3 millions d'euros pour déménager dans une nouvelle usine à Casablanca

La PME marocaine de fonderie de métaux non ferreux, Zenith Fonderie annonce l'implantation en 2015 d'une nouvelle usine à Casablanca deux fois plus grande. En s'appuyant sur ses donneurs d'ordre européens comme Schneider Electric.

Partager
Zenith Fonderie investit 3 millions d'euros pour déménager dans une nouvelle usine à Casablanca

Déménagement en vue pour Zenith fonderie, la société marocaine spécialisée dans la fonderie sous pression et le moulage coquille des métaux non ferreux comme l'aluminium ou le zamak.

"Notre nouvelle usine aura une superficie de 5000 m² sur un hectare de terrain à Berrechid près de l'aéroport de Casablanca. Nous avons commencé sa construction en août et nous devrions pouvoir sortir les premières pièces en septembre 2015" indique à L'Usine Nouvelle, Abdessamad El Bouadili, PDG de Zenith fonderie rencontré début de ce mois au Midest 2014 à Paris. A ces activités s'ajoute d'autres, complémentaires comme l'usinage et le traitement de surface.

un coût total de 3 millions d'euros

Schneider Electric, au-delà du partenaire fournisseur client
"Le partenariat que nous avons avec Schneider Electric va au-delà du partenariat fournisseur-client car ils nous ont soutenu dans le démarrage et aidés au niveau de la formation pour répondre à leur demande" Abdessamad El Bouadili, PDG de Zenith Fonderie.
L'usine, son installation et le terrain devrait coûter environ 2 millions d'euros. Le projet global se chiffrerait autour de 3 millions d'euros matériel compris.

"Nous avons recours au financement bancaire presque à 100%. Crédit du Maroc est notre partenaire principal aidé par Maroc Leasing pour les bâtiments et Attijariwafabank".

Créée en 2007 et démarrée provisoirement en 2008 à Ain Sebâa près de Casablanca, l'usine de Zénith Fonderie est issue d'un "partenariat franco-marocain". Elle revendique un savoir-faire dans l'étude, l'analyse de la valeur et la recherche d'optimisation de pièces d'une masse de 2 grammes à 2 kg.

Sa production actuelle est de 600 tonnes et passera à 1000 tonnes à partir de 2015 pour un effectif de 120 personnes.

"Nous travaillons quasi-exclusivement pour l'exportation pour des clients grands donneurs d'ordre dans l'électricité ou le bâtiment comme Schneider Electric, Valéo, Saint Gobain Sevax ou Néopost industrie", précise Abdessamad El Bouadili.

Un secteur pas très développé au Maroc

Son président admet que le métier n'est pas facile. "Au Maroc, précise-t-il, la fonderie n'est pas très développée parce que c'est une industrie grosse consommatrice d'énergie et coûte par conséquent cher."

C'est aussi un métier exigeant en termes de compétences. Zenith Fonderie est aidé par l'OFPPT qui non seulement forme une partie des ingénieurs mais prend également en charge jusqu'à 70% des frais de formation.

"Nous faisons aussi appel à des sociétés prestataires pour former nos effectifs en fonction des besoins de nos clients", ajoute son PDG.

Pour son développement, Zenith Fonderie s'est appuyé dès 2008 sur l'accompagnement technique et commercial fourni par Schneider Electric. (voir encadré)

Quant au chiffre d'affaire, le fondeur marocain a réalisé 3,5 millions d'euros en 2013 et s'attend à un niveau quasi identique en 2014.

"Le projet de déménagement freine quelque peu notre activité mais nous comptons repartir de l'avant dès 2015 avec un chiffre d'affaire qui devrait varier entre 4 et 4,5 millions d'euros" conclut le PDG de Zenith Fonderie.

Nasser DJAMA


0 Commentaire

Zenith Fonderie investit 3 millions d'euros pour déménager dans une nouvelle usine à Casablanca

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS