Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Yes it is veut connecter l'efficacité énergétique

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Yes it is veut connecter l'efficacité énergétique © DR

Comment une jeune start-up de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), spécialisée dans les étiquettes RFID pour la logistique industrielle, arrive-t-elle à se faire remarquer au Consumer electronic show (CES) de Las Vegas deux années de suite ? En développant des applications originales. Au CES 2017, Yes it is a décroché un Innovation award dans la catégorie imagerie numérique pour le premier vinyle connecté. Pour le CES 2018, la start-up remporte un second Innovation award dans la catégorie smart energy avec un boîtier autonome qui enregistre durant un an les données environnementales d’une pièce.

"Ce produit est un démonstrateur de notre savoir-faire. Il est né d’une demande d’Engie pour piloter des chaufferies de HLM", explique Emmanuel Ranc, le PDG de la start-up, fondée en août 2016 et hébergée dans l’accélérateur clermontois le Bivouac pour dix-huit mois. Si le produit est en cours de test chez Engie, il ne porte pas encore de nom et n’est pas non plus industrialisé. "Mais il va être commercialisé par de gros acteurs, que je ne peux pas citer. J’ai des accords de confidentialité", précise le dirigeant.

Si le marché prend, comme pour le vinyle connecté, Yes it is créera une filiale. "On a une stratégie de développement en marguerite", explique Emmanuel Ranc. Avec en son cœur, la maîtrise technologique du design des puces RFID imprimées et du système d’information associé, pour la traçabilité et la sécurité des produits. Le leader de la logistique pharmaceutique CSP est l’un des premiers clients de Yes it is. Le premier pétale est la plate-forme Revive pour le vinyle connecté, développée avec la société MPO. Le second pourrait être celui du tag efficacité énergétique. L’entreprise, qui réalise 380 000 euros de chiffre d’affaires avec six personnes, vise d’ici à cinq ans les 20 millions de CA avec 40 salariés.

 

L’innovation

Un boîtier, autonome en énergie, comprenant des capteurs de température, d’humidité et de mouvements ainsi que des antennes NFC et Bluetooth low energy, qui enregistre en continu, durant un an, toutes ces informations, lisibles avec un smartphone.

L’opportunité

Le marché mondial du smart building est estimé à 5,7 milliards de dollars en 2016 et pourrait peser 31,4 milliards de dollars en 2020 selon Markets and Markets.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus