Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Yazaki ouvrira sa troisième usine de câblage au Maroc cet été

, , , ,

Publié le

L’équipementier automobile japonais investit plus de 10 millions d’euros dans une unité de fabrication de faisceaux de câbles à Meknès.

Yazaki ouvrira sa troisième usine de câblage au Maroc cet été © Yazaki.com

Un nouveau projet greenfield pour Yazaki au Maroc. Le groupe japonais va en effet ouvrir cet été sa troisième usine du pays, à savoir  une unité d’assemblage de faisceaux de câbles automobiles à Meknès. Yazaki compte déjà deux importantes usines marocaines sur le même métier, l’une à Tanger sur la zone franche TFZ et l’autre à Kénitra qui a débuté son activité début 2012 pour servir notamment Land Rover. Ces deux usines emploient chacune près de 3 000 salariés .

Groupe privé non coté, Yazaki spécialisé dans le câblage et la connectique compte plus de 200 000 salariés. C’est au Japon un important fournisseur de Toyota, notamment. Avec plusieurs autres équipementiers japonais comme Denso, Yazaki a par ailleurs été condamné aux États-Unis l’an dernier à 470 millions de dollars d’amendes pour pratiques anticoncurrentielles et fait l’objet avec des compétiteurs d’une enquête de la Commission européenne pour les mêmes raisons.

À Meknès, l’investissement initial de Yazaki devrait s’élever entre 10 à 20 millions d’euros, hors foncier. Dans sa première phase, le site devrait employer 800 salariés avant de monter en puissance. Dans cette activité essentiellement manuelle, où la performance opérationnelle est critique, le site de Meknès sera basé sur le modèle des deux usines précédentes qui tournent en 2X8 voire en 3X8 selon la charge et sont affectées chacune à deux ou trois clients.

"être présent sur plusieurs bassins d’emploi au Maroc"

Dans une conjoncture automobile extrêmement déprimée, "nous avons une croissance de nos parts de marché en Europe de l’Ouest auprès de différents constructeurs", note Philippe Schlienger, directeur général de Yazaki Europe limited Paris, interrogé par L’Usine Nouvelle. Celui-ci poursuit, "Cette future usine de Meknès vise à accompagner ce développement en diversifiant aussi nos implantations pour être présent sur plusieurs bassins d’emploi au Maroc, un pays satisfaisant en matière de compétitivité tout en étant proche de l’Europe".

Dans les activités de fabrication de faisceaux, le turnover peut être élevé et la profondeur du marché de l’emploi est essentielle. À Kenitra avant l’ouverture, Yazaki avait recruté et formé en quelques mois plus de 3 600 salariés pour un effectif final d’environ 2 700 personnes.

Un salaire minimum horaire de 1,1 euro

Sur le futur site de Meknès, le responsable du site a déjà été choisi ainsi qu’une part de l’équipe d’encadrement. Le processus d’embauche des ouvriers montera en puissance jusqu’à l’été. Certains opérateurs ou managers déjà expérimentés de l’usine de Tanger pourraient se voir proposer une affectation à Meknès pour faciliter le démarrage du site.

Une bonne part des géants mondiaux de l’assemblage des câblages électriques automobiles se sont implantés ces dernières années dans le royaume marocain attirés par un salaire minimum horaire de 1,1 euro (12,24 dirhams). Sont ainsi notamment présents, les américains Delphi et Lear, l’allemand Leoni ou le japonais Sumitomo, devenu le premier employeur étranger du Maroc avec plus de 15 000 salariés. Avec l’investissement de Yazaki, le Maroc devient un peu plus japonais !

Pierre-Olivier Rouaud

 

 


Agrandir le plan

 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle