Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Yamaha s’apprête à transférer à Saint-Quentin la production de son usine de Barcelone

, ,

Publié le

Yamaha conforte son usine de production de deux-roues MBK Industrie à Saint-Quentin (Aisne) en rapatriant la production de son usine espagnole de Palau i solita sur le site picard.

Yamaha s’apprête à transférer à Saint-Quentin la production de son usine de Barcelone
Skycruiser 125CC
© MBK

Il y a un an, le groupe Yamaha, propriétaire de MBK Industrie, décidait de fermer son usine de fabrication de deux-roues de Palau i solita près de Barcelone en Espagne (400 salariés) et de transférer la production et les outillages de ce site vers MBK Industrie, son autre site européen installé au Rouvroy près de Saint-Quentin (Aisne) qui emploie 620 salariés. Il s’agissait pour Yamaha de « réajuster ses capacités de production » et de « concentrer ses moyens de production sur un seul site en Europe » en raison de la « surcapacité de production » née de la « contraction du marché des deux roues » en Europe.
A l’époque, le groupe se gardait de toute communication « positive » sur les retombées visant l’usine de Saint-Quentin car il engageait les discussions avec les partenaires sociaux espagnols. Un an plus tard, les négociations sont terminées et un accord de principe a été signé avec le principal syndicat espagnol de l'usine Yamaha espagnole concernant notamment le volet compensation financière qui sera versée par le groupe Yamaha. Par ailleurs, la reprise du site a été signée par le groupe Sésé, un groupe espagnol sous-traitant du groupe Seat-Volkswagen. L'activité principale de Sésé sera une activité de sous-traitance de pièces automobiles pour Séat, et comme le stipule l'accord avec Yamaha, de sous-traitance de peinture de pièces plastiques pour MBK, ce pour les trois ans à venir.

Le site picard se prépare désormais à recevoir la production espagnole, soit environ 40 000 unités par an (des scooters de 50, 125 et 250 cm3 de marques Yamaha et MBK). Cela va doubler sur le papier la fabrication de deux roues à Saint-Quentin qui fabrique aussi 40 000 deux roues par an : des scooters 50, 125, 250 et 660 cm3 de marques MBK et Yamaha. Parallèlement, elle produit aussi 30 000 moteurs hors bord.
Les matériels et outillages spécifiques aux produits espagnols seront « transférés dans le courant du deuxième trimestre », indique François Mazure, vice-président administratif de MBK Industrie. Ceci devrait conduire le site à recourir à des employés « non permanents » ajoute le dirigeant, sans en préciser le nombre. « Il n’y aura pas d'investissements industriels supplémentaires liés à ce transfert de production, dans la mesure où les capacités de production actuelles sont plus que suffisantes ».

Les volumes de production espagnols arrivent à point nommé à l’usine du Rouvroy qui ne tournait pas à pleine capacité ces dernières semaines, ce qui aurait pu conduire à des mesures de chômage partiel. Confronté à un rétrécissement des marchés et à l’émergence de produits taïwanais, coréens et chinois, l’industriel est confronté à une baisse importante de ses ventes. Avec les nouveaux volumes venus d’Espagne, le site de Saint Quentin devrait retrouver des volumes réalisés en 2007. « Depuis 2007, nos trois marchés principaux ont fortement chuté : - 50 % pour l’Espagne, 30 % pour l’Italie et – 5 % à – 15 % pour la France selon les segments », constate François Mazure.
Le chiffre d’affaires de MBK Industrie a été divisé par deux entre 2011 et 2007 : 158 millions d’euros en 2011, 208 millions d’euros en 2010 et 322 millions d’euros en 2007. Il est dorénavant le seul site de production de produits finis du groupe Yamaha en Europe. Et le principal client de l’usine italienne du groupe qui fabrique les moteurs de deux roues.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle