Yahoo renonce à acheter Dailymotion après l'opposition de Paris

SAN FRANCISCO (Reuters) - Yahoo a renoncé à acquérir une participation majoritaire dans le site de vidéos en ligne Dailymotion en raison de l'opposition du gouvernement français, soucieux de ne pas laisser passer sous pavillon étranger une des rares réussites de l'internet français, selon des informations de presse.

Partager

Le groupe américain avait entamé des discussions pour acquérir 75% de Dailymotion, propriété de France Télécom. Cette opération, évaluée à quelque 300 millions de dollars (228 millions d'euros), aurait été la plus importante acquisition réalisée par la nouvelle directrice générale de Yahoo Marissa Mayer, arrivée il y a 10 mois en provenance de Google avec pour mission de redresser le groupe internet en déclin.

Le gouvernement français, soucieux de ne pas voir Dailymotion quitter le territoire, et France Télécom ont demandé à ce que la transaction ne porte que sur 50% de la société, mais Yahoo a refusé, croit savoir mardi le Wall Street Journal.

Le journal Le Monde s'était déjà fait l'écho la semaine dernière de réticences des ministres de l'Economie Pierre Moscovici et du Redressement productif Arnaud Montebourg. L'Etat français est actionnaire à 27% de France Télécom.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Yahoo et de Dailymotion.

Dailymotion est l'un des sites de vidéos les plus populaires sur internet même s'il est distancé par Youtube, le service de Google. La vidéo en ligne, parce qu'elle génère des revenus publicitaires plus importants que les contenus traditionnels, est un domaine où Marissa Mayer entend renforcer Yahoo.

Alexei Oreskovic, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 Commentaire

Yahoo renonce à acheter Dailymotion après l'opposition de Paris

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS