Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Yahoo! amorce la séparation avec Alibaba

Astrid Gouzik ,

Publié le

Les deux parties auraient fini par trouver un accord. C’est ce qu’ils annoncent conjointement lundi 21 mai.

Yahoo! amorce la séparation avec Alibaba © Yodel Anecdotal - Flickr - C.C.

Ce serait donc le début du dénouement pour les deux groupes. Yahoo ! qui détient 40% d’Alibaba négocie depuis plusieurs mois la meilleure façon de vendre ses parts. Ils ont finalement convenu que le portail internet vendrait la moitié de sa participation à Alibaba pour 7,1 milliards de dollars. Il serait alors actionnaire à hauteur de 20% seulement.

L’opération se déroulerait en deux temps. "D'abord, à l'occasion d'une future entrée en Bourse, Alibaba sera contraint soit de racheter un quart de la participation actuelle de Yahoo! au prix d'introduction, soit d'autoriser Yahoo! à vendre ces actions dans le cadre de l'entrée en Bourse", expliquent le portail internet américain et le spécialiste chinois du commerce en ligne.

"Ensuite, après cette entrée en Bourse, Yahoo! aura des droits [...] lui permettant de se délester de ses actions Alibaba restantes, à un moment qui sera choisi par Yahoo! à l'issue d'une période de gel", ajoutent les deux entreprises.

L’opération est fructueuse pour Yahoo ! puisque la transaction devrait lui rapporter plus du tiers de sa valeur en bourse. Le portail explique ne pas vouloir investir mais "essentiellement rendre aux actionnaires la totalité des bénéfices après impôts tirés de la transaction", via un gigantesque rachat d'actions de 5 milliards de dollars.

De "la visibilité" après l’incertitude
Ross Levinsohn, directeur général par intérim, nommé la semaine dernière, signe une belle réussite avec cet accord. Il se félicite d’ailleurs dans le communiqué de "la visibilité" donnée aux actionnaires du groupe.

En effet, les tensions entre l’américain et le chinois datent. En 2005, Yahoo ! s’offre le géant de l’e-commerce pour la coquette somme d’1 milliard de dollars. Puis en 2009, les tensions apparaissent. En creux, le soutien de Yahoo! à Google contre les cyberattaques venues de Chine et la censure de Pékin, et à l'occasion du transfert de la propriété d'une filiale de paiements, Alipay, à une société contrôlée par le patron d'Alibaba Group, Jack Ma.

Et Yahoo ! a rencontré des difficultés à vendre son immense participation, ne pouvant ni l’écouler en bourse, ni négocier avec un autre acheteur qu’Alibaba lui-même.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle