Yacktman pour l'entrée de Peltz au conseil d'administration de P&G

(Reuters) - Le fonds d'investissement Yacktman Asset Management a apporté jeudi son soutien à l'entrée de Nelson Peltz, cofondateur de Trian Fund Management, au conseil d'administration de Procter & Gamble et il a critiqué le géant américain des produits de grande consommation pour avoir engagé un combat "coûteux" contre l'investisseur activiste.
Partager
Yacktman pour l'entrée de Peltz au conseil d'administration de P&G
Le fonds d'investissement Yacktman Asset Management a apporté son soutien à l'entrée de Nelson Peltz (photo), cofondateur de Trian Fund Management, au conseil d'administration de Procter & Gamble et il a critiqué le géant américain des produits de grande consommation pour avoir engagé un combat "coûteux" contre l'investisseur activiste. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

Nelson Peltz, dont le fonds est le cinquième actionnaire de P&G, bataille pour tenter d'obtenir un siège au conseil d'administration du groupe propriétaire des couches Pampers et de la lessive Ariel.

Yacktman Asset Management dit posséder pour 1,3 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros) d'actions P&G et justifie son soutien à Nelson Peltz par l'expérience de ce dernier dans le secteur des produits de consommation et par le montant de sa participation.

Début septembre, P&G a rejeté les propositions de Trian Partners pour soutenir son cours de Bourse, estimant qu'elles entraîneraient une hausse des coûts, une baisse des profits et une nouvelle restructuration susceptible d'aboutir à son éclatement.

"Une seule voix au conseil ne peut pas compromettre une stratégie fructueuse", écrit Yacktman dans un courrier adressé au conseil d'administration de Procter & Gamble.

Personne chez P&G ni chez Trian n'était disponible dans l'immédiat pour commenter cette annonce.

Les actionnaires se prononceront par un vote le 10 octobre sur l'entrée éventuelle du financier au conseil d'administration.

Le titre P&G perdait 0,24% à 93,33 dollars à 14h50 GMT à la Bourse de New York, où l'indice Dow Jones était stable au même moment (0,04%).

(Gayathree Ganesan et Sruthi Ramakrishnan; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS