Xinjiang: Les États-Unis ajoutent 14 entreprises chinoises à leur liste noire

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain a ajouté vendredi à sa liste noire économique 14 entreprises chinoises soupçonnées de violations des droits de l'Homme dans la région du Xinjiang, a annoncé le département du Commerce.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Xinjiang: Les États-Unis ajoutent 14 entreprises chinoises à leur liste noire
Les États-Unis ajoutent 14 entreprises chinoises soupçonnées de violations des droits de l'Homme dans la région du Xinjiang. /Photo d'archives/REUTERS/Hyungwon Kang

Ces entreprises "sont impliquées dans des abus et des violations des droits de l'Homme dans le cadre de la mise en oeuvre de la campagne chinoise de répression, de détention massive et de surveillance de haute technologie contre les Ouïghours, les Kazakhs et les autres minorités musulmanes dans la région autonome du Xinjiang", a-t-il déclaré.

La Chine dément les accusations de génocide et de travail forcé au Xinjiang et affirme que les camps permettent de fournir une formation professionnelle aux populations locales et de lutter contre l'extrémisme.

Outre 14 entreprises chinoises, Washington a ajouté 20 entités d'autres pays à sa liste.

(David Shepardson, avec Humeyra Pamuk ; version française Camille Raynaud et Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS