Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Xerox cède son centre de recherche en France au coréen Naver

Ridha Loukil ,

Publié le

Dans le cadre de son recentrage sur son activité historique d’impression, le groupe américain Xerox cède son centre de recherche grenoblois au géant coréen de l’internet Naver. Une opération qui s'inscrit dans une stratégie d'optimisation de son infrastructure mondiale de recherche.

Xerox cède son centre de recherche en France au coréen Naver
Centre de recherche européen de Xerox à Grenoble
© Xerox

Le centre européen de recherche de Xerox, qui se situe à Meylan, près de Grenoble, va changer de propriétaire. Le groupe américain de technologies d’impression a conclu un accord pour le céder au géant coréen de l’internet Naver. Le transfert devrait devenir effectif au troisième trimestre 2017. Le montant de la transaction n'est pas dévoilé.

Compétences dans l'intelligence artificielle

Créé en 1993 pour plancher sur les technologies de gestion de documents, ce centre de recherche a développé au fil du temps une grande expertise dans l’intelligence artificielle, l’apprentissage statistique, la vision par ordinateur, le traitement du langage naturel ou encore l’ethnographie. Autant de compétences qui intéressent Naver pour des applications comme la voiture autonome, la cartographie 3D, la robotique ou les assistants vocaux. Il compte aujourd’hui environ 80 personnes.

Ce centre travaillait essentiellement pour la division services de gestion de processus de Xerox. Une activité qui s’est séparée du groupe en janvier 2017 pour devenir une société indépendante baptisée Conduent.  Sa cession à Naver est la conséquence logique de  cette scission.

Optimisation de l'infrastructure de recherche

Xerox n’abandonne pas pour autant ses recherches dans les domaines de l’intelligence artificielle, l’apprentissage statistique, la vision par ordinateur ou le traitement du langage naturel. Il continuera à le faire dans ses centres de recherche à Palo Alto, en Californie, et à Mississauga, au Canada. La cession du centre européen s'inscrit dans une stratégie d’optimisation de son infrastructure mondiale de recherche.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle