Xavier Niel défend le réseau Free Mobile

Le patron d’Iliad a répondu, ce mercredi 25 janvier, aux questions de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. Il a apporté des précisions sur le développement de la nouvelle offre mobile et sur la volonté d'innover de l'entreprise.
Partager
Xavier Niel défend le réseau Free Mobile

"Free s'est créé sur l'idée qu'un nouveau flux arriverait dans les foyers, l'Internet, et qu'il serait aussi vital et nécessaire que l'électricité ou l'eau". Xavier Niel, égal à lui-même, a riposté aux reproches formulés contre son offre mobile dévoilée il y a quelques jours.

"Tous les moyens sont bons pour discréditer le petit nouveau", explique le patron de Free, citant Le Canard Enchaîné du 25 janvier. Les concurrents inventent des choses, avance-t-il expliquant qu’ils ne "peuvent pas dire aux Français qu’ils ont fait des bêtises pendant des années et qu’ils ont profité de la situation".

Sur la couverture de son réseau, Xavier est donc très clair. L’Arcep l’a vérifié, explique-t-il. "Mais ils donnent de l’argent aux huissiers pour qu’ils aillent vérifier, j’en suis ravi". "Le réseau Free fonctionne", martèle-t-il un peu plus tard.

Mais il admet tout de même que les nouveaux abonnés Free rencontrent quelques problèmes. "On a été débordés dès le premier jour et on n’a pas pu répondre aux 3 ou 4 millions de demandes de renseignement".

Concernant la portabilité, Xavier Niel le concède également : Free rencontre de nombreuses difficultés. Il passe par un organisme, un groupement d’intérêt économique (GIE) qui ne tient pas la cadence pour répondre à la demande. Une lenteur à laquelle le dirigeant de Free trouve une explication dans la forme même du GIE. "Stéphane Richard (PDG de France Télécom) disait qu'il avait récupéré des abonnés de chez nous, c'est facile quand on est des deux côtés du manche", a-t-il argué, invoquant son "petit côté paranoïaque".

Puis, par souci de transparence, Xavier Niel dévoile le montant de son salaire : "il est de 173 000 euros bruts annuels". Une preuve de plus que Free est géré de manière rationnelle : "Plus de 78 % du capital est détenu par les gens qui y travaillent", a-t-il assuré. Et d’ajouter que 36% du chiffre d’affaires est réinvesti, "soit la totalité de notre cash".

0 Commentaire

Xavier Niel défend le réseau Free Mobile

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS