Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Winoa ou la grenaille écolo

Frédéric Parisot ,

Publié le

Winoa ou la grenaille écolo
Le numéro 1 mondial de la grenaille abrasive propose une alternative au sablage dans le BTP.

Ces petites billes noires voient l’avenir en vert. Avec près de 40 % de part de marché, le français Winoa est le numéro 1 mondial de la grenaille abrasive. Ces fragments de métal, de forme ronde ou angulaire, s’utilisent dans des machines à grenailler et offrent une alternative au sablage pour le nettoyage et la préparation de surfaces. Créé au début des années 1960 à Allevard (Isère), Winoa a depuis pris le virage du service, proposant des offres d’optimisation du grenaillage, quand ses concurrents vendent la grenaille comme une commodité. Au fil des décennies, il s’est développé par croissance externe. « Winoa a racheté des entreprises partout sur la planète pour fournir aux grands groupes une qualité uniforme au niveau mondial », indique Pierre Escolier, le PDG du groupe de 1 000 salariés qui réalise aujourd’hui 350 millions d’euros de chiffres d’affaires, à 95 % hors de France. Grâce à ces rachats, il est aujourd’hui le seul fabricant de grenaille métallique à offrir cette présence globale. Problème : le modèle de la « fédération de PME », s’il a donné des résultats, a atteint ses limites. Lorsque survient la crise du BTP, entre 2011 et 2014, la rentabilité du groupe est menacée. Dirigeants et actionnaires (Winoa est détenu à 85 % par trois fonds d’investissements, dont KKR, majoritaire) se lancent dans un projet d’excellence opérationnelle. « Il nous fallait devenir un groupe structuré qui partage une politique commune d’achats, de production et de vente », explique Pierre Escolier. Winoa embauche un directeur industriel, des directeurs achats, et met en place le lean manufacturing pour réduire les gaspillages en production. Dès 2015, l’Ebitda remonte de 10 %. Le groupe est redressé, mais n’oublie pas de penser à l’avenir. Pierre Escolier en est persuadé : la grenaille métallique a de beaux jours devant elle en tant qu’alternative écologique au sablage dans le BTP. « Quand on sable un pont, le sable tombe dans l’eau et emporte avec lui le plomb des vieilles peintures. Avec la grenaille métallique, on fonctionne en cycle fermé. Il faut certes encapsuler l’édifice, mais on ne rejette aucune poussière nocive. » Pour ce marché du décapage de bâtiments, Winoa a lancé il y a deux ans l’offre Phenics. Elle comprend la machine et ses pièces de rechange, la grenaille métallique, ainsi qu’un système de recyclage. Car, contrairement au sable qui n’est projeté qu’une fois sur la surface, les grains de métal servent jusqu’à 1 500 fois. Au lieu de 40 tonnes de sable par bâtiment avec un procédé classique, la machine de Winoa ne consomme qu’une tonne de grenaille métallique. Confiant dans les débouchés de cette offre, Winoa envisage à terme de doubler de son chiffre d’affaires. 

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus