Electronique

Windows 8 : Microsoft (re)met le cap sur les services et le contenu

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Au-delà des logiciels, l’éditeur de Redmond rêve encore de devenir un fournisseur de services et de contenu. Ambition: créer un écosystème comparable à celui d’Apple. Le lancement de Windows 8 donne un coup d’accélérateur à cette stratégie.

Windows 8 : Microsoft (re)met le cap sur les services et le contenu © bobfamiliar - Flickr- c.c.

Les services constituent l’un des volets de la nouvelle stratégie "Devices and Services" de Microsoft . Windows 8, lancé officiellement le 26 octobre 2012, s’inscrit dans cette posture. Il a été pensé pour tirer parti des services de cloud computing de Microsoft. L’objectif de l’éditeur de Redmond est en effet non seulement d’apporter des usages nouveaux aux utilisateurs, mais aussi de différencier son système d’exploitation des plateformes concurrentes et de générer des revenus supplémentaires.

Le lancement de Windows 8 s’accompagne donc de l’ouverture de Windows Store, la nouvelle boutique d’applications en ligne. Sa particularité est d’être partagée par Windows 8, Windows Phone 8 (lancement le 29 octobre 2012) et la XBox. Microsoft promet à son ouverture quelque 10 000 applications, dont les 200 les plus téléchargées aujourd’hui sur des boutiques comme l’AppStore d’Apple ou l’Android Market de Google. L’objectif est d’atteindre 100 000 applis à la fin de l’année. Microsoft peut en effet compter sur sa communauté forte de 8 millions de développeurs pour enrichir rapidement sa boutique et rivaliser avec les 700 000 applis actuelles de l’AppStore et 300 000 d’Android Market.

Inclure l'accès au cloud

L’éditeur de Redmond profite de Windows 8 pour inclure l’accès d’office à ses services de cloud computing. L’exemple de SkyDrive illustre bien cette stratégie.  Lancé en 2007, ce service agrège, synchronise et de stocke les données dans le cloud de Microsoft de façon à ce qu’elles soient accessibles partout et depuis n’importe quel terminal. Mais jusqu’ici, pour y accéder, il fallait télécharger un logiciel client. Avec Windows 8, il est intégré dans le système, rendant transparent le passage d’un terminal à un autre. "Une fois votre compte créé lors de la mise en route de votre matériel, vos données et votre environnement vous suivent ensuite partout. Quand vous changez de terminal Windows, vous retrouvez nos seulement vos données, mais aussi votre configuration, vos paramètres et vos applications", explique Olivier Ribet, Directeur de Windows chez Microsoft France.

Ce service est gratuit jusqu’à 7 Go. Au-delà, il devient payant. Une version professionnelle est prévue en 2013 sous le nom de SkyDrive Pro. Elle stocke les données de l’utilisateur, non pas dans le cloud de Microsoft, mais dans le cloud privé de son entreprise. D’autres services sont ou vont être lancés, comme Xbox Music (écoute et téléchargement de musique) ou SmartGlass (interconnexion des écrans du salon avec la console de jeux Xbox 360).

Elargir la base d'utilisation des services

Microsoft ne veut pas enfermer ses clients à l’environnement Windows. Tous ses services cloud sont également accessibles sur les autres plateformes du marché (iOS, Android…). "C’est une façon d’élargir la base d’utilisation de nos services et d’offrir la possibilité à ceux qui n’utilisent encore nos produits de les tester", confie Nicolas Petit, directeur marketing chez Microsoft France. Mais avec Windows 8, les utilisateurs bénéficieront d’un avantage sur les autres : une transition sans couture d’un terminal à un autre. Pour l’application SmartGlass par exemple, il est possible de commencer un jeux ou un film sur l’écran de la télévision puis de poursuivre sur un PC, une tablette ou un smartphone. Cette fonction est disponible seulement sur les terminaux Windows.

Le géant de Redmond semble déterminé à défier Apple, qui garde un cran d’avance avec son écosystème AppStore. Réussira-t-il à rivaliser avec la firme à la pomme ? "Le challenge est difficile à relever, mais pas impossible. Quand Microsoft met les moyens, il arrive souvent à quelque chose", estime Xavier Paulik, PDG-fondateur de Tiki’Labs, une start-up spécialisée dans les interfaces tactiles. L’exemple de la console de jeux Xbox, où Microsoft a fini par s’imposer face à Sony et Nintendo, lui donne raison.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte