Whirlpool investit dans Indesit en Italie mais va supprimer 1 350 postes

, , ,

Publié le , mis à jour le 17/04/2015 À 07H38

Le géant américain de l'électroménager Whirlpool, qui a racheté l'italien Indesit, a annoncé ce jeudi 16 avril son intention d'investir 500 millions d'euros pour assurer la pérennité du groupe en Italie mais avec des fermetures de sites qui porteront à 1 350 postes le nombre d'emplois qu'il compte supprimer, soit 400 de plus que prévu.

Whirlpool investit dans Indesit en Italie mais va supprimer 1 350 postes
Whirlpool, le géant américain de l'électroménager qui a racheté l'italien Indesit, a annoncé son intention d'investir 500 millions d'euros pour assurer la pérennité du groupe en Italie mais avec des fermetures de sites qui porteront à 1.350 postes le nombre d'emplois qu'il compte supprimer. /Photo d'archives/REUTERS/Anindito Mukherjee

Whirlpool, le géant américain de l'électroménager qui a racheté l'italien Indesit, a annoncé ce jeudi 16 avril son intention d'investir 500 millions d'euros pour assurer la pérennité du groupe en Italie mais avec des fermetures de sites qui porteront à 1 350 postes le nombre d'emplois qu'il compte supprimer.

En juillet 2014, lors de l'annonce de l'acquisition d'Indesit, Whirlpool avait chiffré à 950 le nombre de suppressions d'emplois, auxquelles s'ajouteront donc 400 autres.

Le ministère de l'Industrie, où ont été reçus jeudi des responsables de Whirlpool, a salué le plan d'investissement qui prévoit le rapatriement de productions délocalisées en Chine, en Pologne et en Turquie mais il a fait part de sa "vive opposition" aux suppressions de postes.

Whirlpool rencontrera les syndicats le 20 avril pour discuter de son plan et notamment de la fermeture prévue du site de Carinaro, près de Naples, avec la perte de 800 emplois.

Selon le syndicat de la métallurgie Fim qui a assisté à la réunion de jeudi, la production de fours à micro-ondes va être transférée de Chine à Cassinetta, au nord de Milan, et celle de plaques de cuisson va être rapatriée de Pologne à Fabriano, dans le centre de l'Italie. De même, la production de sèche-linge actuellement assurée en Turquie sera relocalisée à Comunanza, également dans le centre, tandis que des machines à laver seront produites à Naples.

Avec Reuters (James Mackenzie, Véronique Tison pour le service français)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte