Whirlpool contraint d'arrêter la production de son sèche-linge classe A

Quelques mois à peine après le lancement de son nouveau sèche-linge "Green Generation", le fabricant d'électroménager arrête sa commercialisation. 10 % des appareils ne respectaient plus, en sortie d'usine, les critères de performance de la classe A…

Partager
Whirlpool contraint d'arrêter la production de son sèche-linge classe A

C'est une forte déception pour Whirlpool Europe. Le fabricant qui avait lancé à l'automne le premier sèche-linge de classe A sans pompe à chaleur, vient d'annoncer aujourd'hui qu'il se voyait contraint d'interrompre sa commercialisation.

"Après une série de tests, nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une perte de performance énergétique sur environ 10 % des appareils fabriqués et que les critères de la classe A ne pouvaient pas être atteints", a expliqué à L'Usine Nouvelle, Jean-Jacques Blanc, le président de Whirlpool France et vice-président pour l'Europe.

Des micro-variations sur plusieurs composants

Ce sèche-linge, baptisé Green Generation, présenté comme très innovant lors de son lancement, avait nécessité 20 millions d'investissements et 4 années de recherche, en France et en Allemagne, pour réussir son lancement et son industrialisation dans l'usine française d'Amiens. Selon Whirlpool, 20 000 appareils de classe A ont été vendus en Europe depuis la fin de l'année 2010, dont 3 000 environ en France.

"Entre le concept initial, certifié en classe A, et la production de masse, il y a eu une succession de micro-variations sur plusieurs composants, qui ont entraîné ce déclassement", poursuit Jean-Jacques Blanc. Selon lui, il n'a pas été possible techniquement de procéder à des modifications après fabrication, comme cela se fait dans l'automobile dans le cadre de rappels.

En attendant le nouvel appareil de classe A (A-40 %), cette fois avec pompe à chaleur, que devrait lancer le fabricant en septembre, Whirlpool a décidé d'organiser une campagne de dédommagement pour ses clients. "A hauteur de la différence de prix entre un classe A et un classe B, soit environ 100 euros", précise Jean-Jacques Blanc.

Pas de conséquence sur l'usine

Cet arrêt ne devrait pas avoir de conséquences sur les cadences de production de l'usine d'Amiens ni, sur son personnel, affirme Whirlpool. "Nous allons tout faire pour industrialiser plus tôt notre futur classe A à pompe à chaleur", assure Jean-Jacques Blanc. 370 personnes travaillent à l'usine Whirlpool d'Amiens.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS