WhatsApp poursuit le gouvernement indien afin de bloquer de nouvelles réglementations, selon des sources

(Reuters) - WhatsApp a déposé une plainte à Delhi contre le gouvernement indien afin de bloquer les réglementations qui entrent en vigueur mercredi et qui, selon les experts, obligeraient l'unité californienne de Facebook à violer la protection de la vie privée, ont déclaré des sources.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

WhatsApp poursuit le gouvernement indien afin de bloquer de nouvelles réglementations, selon des sources
WhatsApp a déposé une plainte à Delhi contre le gouvernement indien afin de bloquer les réglementations qui entrent en vigueur mercredi et qui, selon les experts, obligeraient l'unité californienne de Facebook à violer la protection de la vie privée, ont déclaré des sources. /Photo prise le 3 août 2017/REUTERS/Thomas White

L'action en justice, décrite à Reuters par des personnes au fait du dossier, demande à la Haute Cour de Delhi de déclarer que l'une des nouvelles règles constitue une violation du droit à la vie privée prévu par la constitution indienne, car elle oblige les entreprises de réseaux sociaux à identifier le "premier auteur de l'information" lorsque les autorités le demandent.

Si la loi exige que WhatsApp ne démasque que les personnes accusées d'actes répréhensibles, la société affirme qu'elle ne peut pas le faire seule dans la pratique. Comme les messages sont chiffrés de bout en bout, pour se conformer à la loi, WhatsApp dit qu'il faudrait interrompre le chiffrement pour les destinataires, ainsi que pour les envoyeurs, des messages.

Reuters n'a pas pu confirmer de manière indépendante que la plainte avait été déposée au tribunal par WhatsApp, qui compte près de 400 millions d'utilisateurs en Inde, ni quand elle pourrait être examinée par le tribunal. Les personnes ayant connaissance de l'affaire ont refusé d'être identifiées en raison de la sensibilité de la question.

Un porte-parole de WhatsApp s'est refusé à tout commentaire.

(Joseph Menn; version française Camille Raynaud)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS