Western Digital veut bloquer la vente des puces de Toshiba

par Makiko Yamazaki et Sam Nussey
Partager
Western Digital veut bloquer la vente des puces de Toshiba
Western Digital a dit mardi qu'il allait demander en référé que la cession de la division puces-mémoires de Toshiba à un de ses concurrents soit bloquée. /Photo prise le 24 janvier 2017/REUTERS/Mike Blake

TOKYO (Reuters) - Western Digital a dit mardi qu'il allait demander en référé que la cession de la division puces-mémoires de Toshiba à un de ses concurrents soit bloquée, faisant monter d'un cran la tension dans ce dossier déjà épineux.

Cette nouvelle initiative judiciaire de Western Digital, qui exploite avec le conglomérat japonais sa principale usine de fabrication de puces au Japon, intervient après la décision de Toshiba de la céder à un consortium emmené par le fonds d'investissement Bain Capital pour un montant de 18 milliards de dollars (13,54 milliards d'euros).

L'accord avec Bain Capital n'a toutefois pas été signé et Toshiba a informé ses principaux créanciers cette semaine qu'Apple, membre du consortium et l'un des grands clients de l'activité puces-mémoires, doit encore en approuver les termes.

La demande de blocage de l'opération en référé a été déposée par Western Digital devant la Cour d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale (ICC), que l'entreprise américaine a déjà saisie cette année au motif qu'aucune cession ne pouvait intervenir sans son accord.

Trois juges-arbitres pourraient être désignés dès cette semaine et une décision sur le référé pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, soit avant que la cession soit finalisée, a dit une source au fait du dossier qui a requis l'anonymat. Une décision sur le fond n'est pas attendue avant 2019.

Toshiba espère boucler rapidement la cession du numéro deux mondial des mémoires Nand, derrière le sud-coréen Samsung Electronics, afin de redresser sa situation financière, mise en danger par la faillite de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse et éviter de comptabiliser une nouvelle fois un actif net négatif, ce qui pourrait avoir comme conséquence sa radiation de la cote.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS