Western Digital réaffirme son engagement envers le partenariat avec Toshiba dans les mémoires flash

En bisbille avec Toshiba, le géant américain du stockage de données Western Digital réaffirme son engagement pour poursuivre son partenariat avec Toshiba Memory Corp dans le développement et la production de mémoires flash NAND. Dans "l’intérêt stratégique des deux parties".

Partager
Western Digital réaffirme son engagement envers le partenariat avec Toshiba dans les mémoires flash
Steve Milligan, directeur général de Western Digital.

Rien ne va plus entre Western Digital et Toshiba. Les deux groupes sont à nouveau en conflit depuis que le groupe japonais d’électronique a choisi le consortium Pangea, mené par le fonds d’investissement américain Bain Capital, pour le rachat de ses mémoires flash NAND. Mais, pour le géant américain des équipements de stockage de données, pas question de claquer la porte. Le groupe américain entend honorer ses engagements dans le partenariat qui le lie avec Toshiba Memory Corp, la filiale de Toshiba dans les mémoires flash NAND. C’est-ce que son directeur général Steve Milligan a affirmé lors du Nikkei Global Management Forum à Tokyo, le 8 novembre 2017, rapporte le journal Nikkei Asian Review.

Partenariat depuis 2000

Depuis 2000, Western Digital (via sa nouvelle filiale SanDisk) et Toshiba se partagent les coûts de développement et de production de mémoires flash à travers trois coentreprises. Un partenariat qui leur permet de faire un jeu égal avec le coréen Samsung Electronics, qui domine à 37% le marché mondial de ces puces indispensables aux smartphones, PC ultraportables et datacenters, selon le cabinet TrendForce.

Confronté à des difficultés financières aigues, Toshiba a été contraint de mettre en vente ses mémoires flash NAND. Western Digital, qui a investi 13 milliards de dollars dans son partenariat avec le groupe japonais, revendique un droit de regard sur le processus de vente, ce que Toshiba lui conteste. Le litige est devant la commission arbitrale de la chambre internationale de commerce.

Besoin d'une source stable de puces

Les enjeux pour Western Digital sont énormes. Le groupe américain est engagé dans une profonde transformation pour s’adapter à la migration du marché du stockage de données des solutions traditionnelles de stockage magnétique à disques durs vers les solutions de stockage électronique à mémoires flash NAND. Il a besoin d’une source sûre et stable de ces puces stratégiques pour son avenir. C’est pourquoi il a mis 19 milliards de dollars sur la table pour s’emparer en mai 2016 de SanDisk.

Steve Milligan le dit : "La poursuite du partenariat entre Western Digital et Toshiba Memory Corp est d'une importance cruciale pour les deux sociétés", ajoutant que l'engagement envers la longévité et le succès des coentreprises est sa priorité numéro un. Un discours qui signifie que Western Digital est prêt à cofinancer le nouvel investissement lancé par Toshiba pour l’expansion de l’usine Fab 6, sur le site industriel de Yokkaichi, au Japon, dont la production est partagée par les deux partis.

Porte ouverte à une solution négociée

Concernant le litige avec Toshiba, Steve Milligan laisse la porte ouverte à une solution négociée. "Nous sommes très résolus à faire en sorte que les choses se résolvent d'une manière qui permette à nos coentreprises de continuer à prospérer dans le futur", a-t-il déclaré.

0 Commentaire

Western Digital réaffirme son engagement envers le partenariat avec Toshiba dans les mémoires flash

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS