Wendel compte investir jusqu'à 4 milliards d'euros à horizon 2020

par Matthieu Protard
Partager

PARIS (Reuters) - Wendel veut investir jusqu'à 4 milliards d'euros en fonds propres au cours des quatre prochaines années tout en contenant son endettement.

Lors d'une journée investisseurs qui s'est tenue jeudi à Londres, le président du directoire Frédéric Lemoine a indiqué que des cessions et des introductions en Bourse (IPO) pourraient intervenir au sein du portefeuille de participations pour financer de nouveaux investissements.

Il s'est toutefois refusé à dire quelles sociétés seraient concernées.

L'opérateur africain d'infrastructures télécoms IHS, dont la société d'investissement française détient 26% du capital, avait dit fin 2015 viser une introduction en Bourse d'ici 2019.

Le groupe Constantia Flexibles, spécialisé dans l'emballage flexible et que Wendel contrôle à 60,5%, avait de son côté tenté une première IPO en 2013 avant de renoncer.

Wendel a dans le même temps indiqué qu'elle créerait au cours du premier semestre de l'année prochaine un club d'investisseurs ayant vocation à investir à ses côtés entre 500 millions et un milliard d'euros sur les 3 à 4 milliards qu'elle entend investir entre 2017 et 2020.

L'ambition de Wendel est de se doter d'un portefeuille de participations constitué d'environ 50% d'actifs non cotés, avec un maximum de 60%.

Wendel, qui s'est efforcé de réduire son endettement ces dernières années, entend maintenir son endettement net sous les trois milliards d'euros.

La journée investisseurs a aussi été l'occasion pour la société d'indiquer que la valeur de son portefeuille avait progressé de 2,3% depuis le début de l'année, avec un actif net réévalué de 139,5 euros par action à la date du 18 novembre.

Pour ses futures prises de participations, Wendel compte investir des tickets de 200 à 500 millions d'euros en Europe et en Amérique du Nord et des montants inférieurs à 200 millions en Afrique et en Asie du Sud-Est.

En Bourse, l'action Wendel résiste à la baisse du marché, avec un gain de 0,27% à 109,50 euros à 15h07.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - St Maur des Fosses

Prélèvements et analyses microbiologiques pour les unités de restauration

DATE DE REPONSE 07/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS