En pleine guerre commerciale, Washington temporise ses restrictions contre Huawei

Le département américain du Commerce a accordé un délai de 90 jours au géant chinois des télécoms avant d’imposer ses sanctions, mardi 21 mai.

 

Partager
En pleine guerre commerciale, Washington temporise ses restrictions contre Huawei
Le département américain du Commerce est revenu lundi sur une partie des restrictions qu'il a imposées à Huawei en autorisant temporairement, jusqu'au 19 août, le géant chinois des télécoms à conserver ses réseaux existants et à fournir des mises à jour logicielles pour les possesseurs de ses téléphones. /Photo prise le 25 mars 2019/REUTERS/Tyrone Siu

Alors que la guerre commerciale américano-chinoise s’intensifie, Washington est en partie revenu sur sa décision de bannir les interactions de Huawei et des entreprises américaines. Le département américain du Commerce a accordé au géant chinois des télécoms, lundi 20 mai, un délai de 91 jours, soit près de 3 mois, avant d’imposer ses sanctions.

De quoi laisser au secteur américain des technlogies et des communications de s'organiser. Les spécialistes su secteur évaluent à 11 milliards de dollars la vente de composants américains à Huawei.

De son côté, le géant chinois pourra, pendant ce délai, conserver ses réseaux existants et fournir des mises à jour logicielles pour les possesseurs de ses téléphones. Les mises à jour des applications Google – le géant informatique américain dont le système Android équipe une grande majorité de smartphones dans le monde – seront encore possibles. Google avait en effet annoncé, dimanche 19 mai, ne plus être en mesure de commercer avec la Chine en application du décret signé par le président Donald Trump.

Cela permet aussi à Huawei de poursuivre ses importations de semi-conducteurs et puces électroniques américaines, composants essentiels de smartphones, auprès d’entreprises comme Qualcomm ou Intel qui avaient, elles aussi, pris la décision de cesser de fournir Huawei.

"Une décision sans grande signification"

Ren Zhengfei, patron de Huawei, a jugé cette décision "sans grande signification", mardi 21 mai. Huawei se dit déjà en discussion avec Google pour trouver des moyens de commercer.

En réponse au ban américain, Ren Zhengfei avait indiqué avoir "des solutions de rechange" pour pallier l’achat de puces électroniques et de semi-conducteurs. "Le personnel politique américain, par ses façons de faire à l'heure actuelle, montre qu'il sous-estime notre force", a-t-il laojuté dans un entretien avec la presse retranscrit en direct via l'application mobile de la télévision d'Etat CCTV.

Que Huawei n’ait plus accès au système Android et aux applications de Google pose toutefois problème aux utilisateurs de Huawei, qui se disent inquiets.

L'administration Trump a placé jeudi Huawei sur une liste noire, rendant presque impossible pour l'entreprise l'achat de produits fabriqués aux Etats-Unis. Mais Huawei est dans son collimateur depuis 2018. Washington soupçonne le groupe chinois d’utiliser son matériel pour espionner les communications sur les réseaux mobiles. Mais pour le président américain, il s’agit surtout de freiner la croissance d’une entreprise estimée trop avancée technologiquement.


Avec Reuters (Karen Freifeld, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS