Washington envisage une hausse des droits de douane sur l'automobile chinoise

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a dit le 28 novembre étudier les moyens à sa disposition pour relever les droits de douane imposés par les Etats-Unis sur les importations d'automobiles chinoises, à hauteur des tarifs douaniers instaurés par la Chine sur les véhicules américains importés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Washington envisage une hausse des droits de douane sur l'automobile chinoise
Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a dit mercredi étudier les moyens à sa disposition pour relever les droits de douane imposés par les Etats-Unis sur les importations d'automobiles chinoises. /Photo prise le 18 octobre 2018/REUTERS

Washington met la pression sur Pékin avant le G20. Les Etats-Unis se disent prêts à encore augmenter les droits de douane sur les importations de voitures chinoises. Dans un communiqué, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer a déclaré agir sur instruction du président Donald Trump et a critiqué les droits de douane "monstrueux", à hauteur de 40%, imposés par Pékin sur les importations d'automobiles américaines.

Engagés dans une guerre commerciale, les Etats-Unis et la Chine se sont mutuellement imposés plusieurs trains de droits de douane. Washington a ajouté 25% de taxes sur les importations d'automobiles chinoises aux 2,5% prélevés jusque-là, et Pékin a fait de même pour porter à 40% les tarifs imposés sur les importations de voitures américaines.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pression mutuelle

Cette annonce de Robert Lighthizer intervient alors que Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping doivent s'entretenir en fin de semaine, en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, pour tenter d'avancer vers une issue au conflit commercial entre les deux pays.

Washington, "déçu" par les réponses de Pékin sur le commerce, est ouvert à la conclusion d'un accord mais prêt à relever les droits de douane sur les importations chinoises s'il n'y a pas d'avancée lors de cet entretien, a déclaré mardi le conseiller économique de la Maison blanche, Larry Kudlow.

Plus tôt dans la journée de mercredi, Donald Trump a annoncé que des droits de douane étaient actuellement "à l'étude" dans le secteur automobile car de telles taxes auraient permis à General Motors d'éviter de fermer des usines aux Etats-Unis.

Avec Reuters (David Lawder, Jean Terzian pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS