Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wanda prépare une éventuelle IPO de sa division sport

Publié le

SAN FRANCISCO/HONG KONG (Reuters) - Le groupe chinois Dalian Wanda a fait appel à trois banques, dont Citi et UBS, pour préparer une éventuelle introduction en Bourse (IPO) de ses activités dans le sport, apprend-on lundi de quatre sources ayant connaissance du projet.

Wanda prépare une éventuelle IPO de sa division sport
Le groupe chinois Dalian Wanda a fait appel à trois banques, dont Citi et UBS, pour préparer une éventuelle introduction en Bourse (IPO) de ses activités dans le sport. /Photo d'archives/REUTERS/Damir Sagolj
© Damir Sagolj

Le conglomérat, à l'origine un groupe immobilier qui s'est diversifié à coup d'acquisitions à l'international dans le divertissement, avec des intérêts dans le football et le cinéma, est engagé dans une série de cessions d'actifs afin de pouvoir faire face aux échéances de remboursement de sa dette.

Pékin a pris l'an dernier pour cible plusieurs grands groupes dont Wanda, dénonçant des acquisitions hasardeuses à l'étranger. En juin plusieurs banques ont reçu l'ordre de cesser de financer les acquisitions à l'étranger du conglomérat, le contraignant à céder des actifs, dont des parcs à thèmes et des hôtels en Chine vendus à R&F et Sunac China pour plus de huit milliards d'euros annoncés en juillet.

Dalian Wanda n'a pas encore décidé du lieu de son introduction en Bourse. Le groupe envisage la cotation à la fois à New York et à Hong Kong, ont précisé deux sources. Selon l'une d'elles, il espère dégager un milliard de dollars (820 millions d'euros) via la vente d'actions dans le cadre de l'opération.

La cotation devrait concerner Infront Sports & Media, société suisse de marketing sportif, et World Triathlon Corp, organisateur et promoteur du championnat de triathlon Ironman, a rapporté Reuters ce mois-ci. Ces deux entités ont été acquises en 2015 pour respectivement 982 millions et 532 millions d'euros.

Wanda a également fait appel à la banque d'investissement basée à Hong Kong CLSA, du groupe chinois CITIC Securities, pour étudier une IPO, a indiqué l'une des sources.

Wanda, Citigroup et CLSA ont refusé de commenter. UBS n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaire.

(Liana B. Baker à San Francisco et Julie Zhu à Hong Kong, avec Fiana Lau d'IFR, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle