Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Walor reprend les Ateliers de Janves et Ardennes Machining Industries

, , , ,

Publié le

Le tribunal de commerce de Paris a donné son feu vert à Walor pour la reprise des Ateliers des Janves à Bogny-sur-Meuse et Ardennes Machining Industries à Vouziers dans les Ardennes. Spécialisée dans la forge, l'usinage, le décolletage et l'assemblage, Walor renforce son rôle de fournisseur de premier rang de l'industrie automobile.

Walor reprend les Ateliers de Janves et Ardennes Machining Industries
Walor a repis à la barre du tribunal de commerce de Paris les entreprises Ateliers des Janves à Bogny-sur-Meuse et Ardennes Machining Industries à Vouziers dans les Ardennes.
© Renault

Troisième candidat à s'être lancé dans le bataille pour la reprise des Ateliers des Janves à Bogny-sur-Meuse et d'Ardennes Machining Industries à Vouziers dans les Ardennes, le groupe automobile Walor a finalement obtenu gain de cause et raflé la mise au nez et à la barbe de la multinationale anglaise Liberty, son unique concurrent depuis le retrait de LeBronze Alloys. Lors de son audience du 22 novembre, le tribunal de commerce de Paris a donné sa préférence à l'entreprise familiale et internationale dirigée par Eric Lorin qui reprend les 320 salariés des deux entreprises. Le prix d'acquisition avoisinerait les 2 millions d'euro, fonds de commerce, immobilisations (machines et bâtiments), stocks et actes gagés compris.

Walor maintiendra les effectifs présents sur les deux sites. Soient 216 salariés à Bogny-sur-Meuse aux Ateliers des Janves, le leader dans la fabrication de bielles forgées, et 104 à Vouziers, au sein de la société Ardennes Machining Industries, spécialisée dans l'usinage de pièces et ensembles mécaniques. Plus sept postes de travail (comptabilité, ressources humaines et support) rattachés à la holding "La Financière". Une structure juridique qui ne figurait pourtant pas dans l'offre de reprise. Une proposition sera formulée à chacun de ses salariés.

Walor s'est par ailleurs engagé à investir 15 millions d'euros d'ici 2022 dans les outils de production et à mettre aux normes de sécurité les 14 pilons de l'unité de la Vallée de la Meuse.

Concernant les Ateliers des Janves, le temps de travail a été modifié. Les salariés seront désormais payés 39 heures sur la base de 34 heures 50 effectives travaillées.

250 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé

Grâce à cette acquisition, le sous-traitant automobile qui fabriquait déjà des pièces pour la motorisation, le freinage, la sécurité et l'habitacle va étoffer sa gamme de pièces produites en grandes quantités. Il ajoutera aussi à ses compétences, la technique du forgeage à chaud. En rachetant cet ensemble industriel après avoir déjà négocié précédemment les reprises d'Altia en 2015 et de Gevelot Extrusion en 2017 (760 salariés, 105 millions d'euros de chiffre d'affaires), le groupe vendéen basé à Legé (Loire Atlantique) renforce donc sa position d'acteur international de poids.

Si Scania ne renouvellera pas sa collaboration avec l'entreprise ardennaise, Eric Lorin semblait rassuré par les négociations entamées avec Renault, Peugeot, Volvo et Fiat.

Présent sur trois continents avec ses implantations en Roumanie, Allemagne, Mexique et Chine, Walor compte désormais huit sites de production en France après ceux déjà existant à Legé (Loire-Atlantique), Laval (Mayenne), Offranville (Seine-Maritime), Toucy (Yonne), Chambon-Feurolles (Loire) et Saint-Pierre-en-Faucigny (Haute-Savoie).

Avec ce nouvel apport, Walor emploie aujourd'hui plus de 1 600 salariés, réalise un chiffre d'affaires proche de 250 millions d'euros (175 millions d'euros actuellement) et va accroître son chiffre annuel de pièces livrées, lequel s'élève actuellement à 400 millions.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle