Walmart bat les attentes au 4e trimestre mais les prévisions déçoivent

(Reuters) - Walmart a fait état jeudi de ventes trimestrielles à magasins comparables meilleures que prévu grâce à la demande en électronique, jouets et produits d'épicerie, qui a profité du début anticipé de la saison des fêtes de fin d'année et des aides financières aux ménages accordées fin janvier.
Partager
Walmart bat les attentes au 4e trimestre mais les prévisions déçoivent
Walmart a fait état jeudi de ventes trimestrielles à magasins comparables meilleures que prévu grâce à la demande en électronique, jouets et produits d'épicerie, qui a profité du début anticipé de la saison des fêtes de fin d'année et des aides financières aux ménages accordées fin janvier. /Photo prise le 17 février 2021/REUTERS/Mike Segar

Toutefois, les prévisions publiées par le groupe étaient jugées décevantes et l'action Walmart reculait de plus de 4% dans les transactions électroniques en avant-Bourse.

Les ventes des magasins ouverts aux États-Unis depuis au moins un an, hors carburant, ont bondi de 8,6% sur le trimestre clos fin janvier, bien au-delà des attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur une hausse de 5,6%, selon les données IBES de Refinitiv.

Walmart a vu ses ventes en ligne augmenter de 69% au quatrième trimestre, contre une hausse de 35% l'année précédente, un chiffre toutefois en retrait par rapport au bond de 79% observé au troisième trimestre.

Le numéro un mondial de la distribution a misé sur sa taille et le renforcement de sa présence en ligne pendant la pandémie pour attirer de nouveaux clients.

Son bénéfice d'exploitation a augmenté de 3,1% pour atteindre 5,49 milliards de dollars au quatrième trimestre, pour un bénéfice ajusté par action de 1,39 dollar.

Pour son exercice 2021-2022, Walmart a dit s'attendre à ce que les ventes nettes progressent entre 0% et 5%. Le résultat d'exploitation et le bénéfice par action sont attendus stables ou en légère hausse.

Le géant américain de la distribution, qui emploie 1,5 million de personnes aux Etats-Unis, a par ailleurs annoncé une augmentation du salaire moyen de ses employés américains à plus de 15 dollars (12,43 euros) de l'heure.

(Aishwarya Venugopal, version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS