Wall Street termine sereinement une semaine de records

Publié le

par Noel Randewich

Wall Street termine sereinement une semaine de records
La Bourse de New York a fini vendredi par une séance de timide hausse une semaine qui l'aura vu voler de records en records. L'indice Dow Jones a gagné 0,17%. /Photo prise le 10 janvier 2020/REUTERS/Brendan McDermid
© Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini vendredi par une séance de timide hausse une semaine qui l'aura vu voler de records en records, portée par la trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine et des indicateurs rassurants pour la santé des deux premières puissances économiques mondiales.

Une certaine prudence a néanmoins dominé vendredi à Wall Street avant un week-end de trois jours, lundi étant férié aux Etats-Unis pour le Martin Luther King Day.

L'indice Dow Jones a gagné 50,46 points (0,17%) à 29.348,1.

Le S&P-500, plus large, a pris 12,81 points, soit 0,39%, à 3.329,62.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a avancé de son côté de 31,81 points (0,34%) à 9.388,94 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a pris 1,82%, le S&P-500 1,97% et le Nasdaq 2,3%, soit leurs plus fortes progressions hebdomadaires depuis la dernière semaine d'août 2019.

L'optimisme ambiant s'est nourri vendredi des chiffres de la croissance chinoise, qui a certes ralenti à 6,0% en rythme annuel au quatrième trimestre, comme prévu, mais les statistiques de la production industrielle, des ventes au détail et de l'investissement pour le seul mois de décembre ont dépassé les attentes.

Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements neufs ont bondi en décembre pour atteindre leur plus haut niveau depuis 2006 et la production manufacturière a progressé alors qu'elle était attendue en baisse.

"Les indicateurs macroéconomiques ici comme à l'étranger ont été relativement positifs", dit Michael James, directeur exécutif du trading actions chez Wedbush Securities.

"Cela génère un sentiment accru d'optimisme pas seulement en termes de résultats mais aussi de prévisions ce qui est plus important à ce stade à la fois pour le premier trimestre et pour l'exercice 2020."

La détente sino-américaine profite en particulier aux valeurs technologiques, avec notamment un gain de 4,4885% vendredi pour Qualcomm.

Alphabet, maison-mère de Google, a poursuivi sur sa lancée actuelle qui lui a permis jeudi de franchir à son tour la barre des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Le titre a fini en hausse de 2,0246%.

La journée a été maigre en résultats d'entreprise. Parmi les publications notables, Schlumberger a annoncé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais le titre a cédé -1,0572%.

Boeing a été à nouveau victime des déboires de son 737 MAX. L'action de l'avionneur américain a perdu -2,3645%, plus mauvaise performance du Dow Jones, après l'annonce de la découverte d'un nouveau problème de logiciel sur son appareil, dont la remise en service pourrait ainsi être retardée.

(version française Bertrand Boucey)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte