Wall Street termine en ordre dispersé, peu sensible à Yellen

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, après l'annonce, attendue, du relèvement des taux d'intérêt de la Fed pour la deuxième fois de l'année, mais largement freinée par la baisse des cours du brut et la chute du secteur de l'énergie.
Wall Street termine en ordre dispersé, peu sensible à Yellen
La Bourse de New York a fini en ordre dispersé après l'annonce, attendue, du relèvement des taux d'intérêt de la Fed pour la deuxième fois de l'année, mais largement freinée par la baisse des cours du brut et la chute du secteur de l'énergie. L'indice Dow Jones a gagné 46,09 points, soit 0,22%, à 21.374,56. /Photo prise le 18 mai 2017/REUTERS/Brendan McDermid

L'indice Dow Jones a gagné 46,09 points, soit 0,22%, à 21.374,56. Le S&P-500, plus large, et principale référence des investisseurs a perdu 2,43 points, soit 0,10%, à 2.437,91 .

Pénalisé par le recul du secteur technologique, le Nasdaq Composite a cédé 0,41%, perdant 25,48 points à 6.194,89

A l'issue de son Comité de politique monétaire (FOMC) la Réserve fédérale américaine a annoncé un relèvement d'un quart de point du taux des "fed funds" dans une fourchette de 1,00% à 1,25%, le deuxième en trois mois. Elle a également annoncé qu'elle commencerait avant la fin de l'année à réduire son bilan, gonflé par des années d'achats de titres sur les marchés.

Il s'agit de la quatrième hausse de taux depuis le début du cycle de normalisation de la politique monétaire entamé en décembre 2015. La banque centrale anticipe encore une hausse des taux cette année et confirme que son objectif de taux neutre sur le long terme reste de 3,0%.

"Je ne pense qu'il y ait réellement quelque chose de neuf hormis le fait que la Fed reste engagée dans un processus progressif et lent de normalisation malgré les indicateurs décevants que nous avons eus", a commenté Mark Cabana, stratège chez Bank of America Merrill à New York.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont accusé une baisse inattendue en mai et que l'inflation sous-jacente est restée à peine positive.. Les ventes au détail ont parallèlement reculé de 0,3% le mois dernier.

LES PÉTROLIÈRES, PLUS FORTE BAISSE SECTORIELLE

La chute des cours du pétrole a en revanche largement pesé sur la tendance. Après trois jours consécutifs de hausse, les cours du pétrole ont perdu plus de 3% en séance, touchant leur plus bas niveau depuis plus de cinq semaines.

Les stocks d'essence aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu la semaine dernière, tandis que les stocks de pétrole ont certes baissé, mais moins qu'attendu.

De son côté, l'Agence internationale de l'énergie a indiqué que la production des pays non membres de l'Opep progresserait en 2018 à un rythme deux fois supérieur à celui de cette année.

Ces informations ont fait chuter le secteur de l'énergie de 1,83%, la plus forte baisse sectorielle du S&P500.

Chevron a perdu 1,41%, plus fort repli du Dow Jones, et Halliburton 2,20.

Les technologiques ont également reculé, affichant un repli de 0,53%. Apple a cédé 0,97%.

A la hausse, Tesla a pris 1,25%, après avoir touché un record de 382,70 dollars en séance. Le courtier Berenberg est passé à l'achat sur le titre, affirmant que la domination du constructeur automobile était incontestée.

Plus forte hausse du S&P 500, Alexion Pharmaceuticals a gagné 9,26%. Le groupe a annoncé la nomination au poste de directeur financier de Paul Clancy, qui occupait cette même fonction chez Biogen depuis 10 ans.

H&R Block a pris 7,93% après la publication par le groupe de conseils et services fiscaux de résultats trimestriels supérieurs aux attente.

(Avec Yashaswini Swamynathan à Bangalore, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS