Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street termine en ordre dispersé, les industrielles pèsent

Publié le

par Sruthi Shankar

Wall Street termine en ordre dispersé, les industrielles pèsent
La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi. L'indice Dow Jones a cédé 0,62%. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly
© Andrew Kelly

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi après son net rebond depuis le début du mois et à la veille de la publication des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis pour le mois de février qui pourrait relancer les anticipations d'un durcissement de la politique monétaire de la Fed.

L'indice Dow Jones a cédé 0,62%, soit 157,13 points à 25.178,61. Le S&P-500, plus large, a reculé de 3,55 points, soit de 0,13%, à 2.783,02. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 27,51 points (+0,36%) à 7.588,32 points.

Wall Street avait enregistré une forte progression vendredi en réaction aux chiffres mensuels du marché américain du travail, qui ont redonné le goût du risque aux investisseurs en conjuguant dynamisme des créations d'emplois et faible hausse des salaires.

La perspective de la publication mardi de la hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis pour le mois de février a toutefois pu inciter les investisseurs à la prudence. Un chiffre supérieur aux attentes relancerait en effet les anticipations d'une accélération du durcissement de la politique monétaire.

Le recul des valeurs industrielles, pénalisées par les projets de tarifs douaniers sur les importations d'acier et d'aluminium annoncés par le président américain, a pesé sur le Dow Jones et le S&P 500.

Donald Trump a certes annoncé des exemptions pour le Canada et le Mexique la semaine dernière mais les négociations sont encore en cours avec l'Union européenne.

"C'est une journée calme sur le front des nouvelles mais il y a toujours des inquiétudes qui circulent dans le marché au sujet des tarifs douaniers", a dit Michael Antonelli, responsable des ventes aux institutionnels chez Robert W. Baird.

Boeing, Caterpillar et United Technologies forment le trio de tête des baisses de l'indice Dow Jones avec des replis de respectivement 2,91%, 2,37% et 1,92%. Le Nasdaq a bénéficié notamment de la bonne orientation de Broadcom.

Le département américain du Trésor reproche au fabricant de semi-conducteurs d'avoir enfreint ses instructions en ne l'informant pas suffisamment à l'avance de l'avancement de son projet de redomiciliation aux Etats-Unis, ce qui pourrait compliquer davantage ses efforts pour acheter le spécialiste américain des puces pour smartphones Qualcomm.

"Le gouvernement sort du bois et envoie le message qu'il n'est pas prêt à autoriser cette fusion", a dit Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital Group.

"C'est un vrai changement parce qu'en général les administrations républicaines sont plutôt moins interventionnistes et là c'est vraiment à l'opposé."

Broadcom a terminé en hausse de 3,6% et Qualcom a terminé en très léger repli (-0,35%). Micron Technology a bondi de près de 9%, en tête des hausses du S&P 500, après que Nomura a relevé son objectif de cours à 100 dollars, 41 dollars au-dessus de sa cible actuelle.

Oclaro, spécialiste des composants optiques, s'est adjugé 27,5% après l'annonce de son rachat par Lumentum (+4,4%) pour 1,7 milliard de dollars.

(Marc Joanny pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus