Wall Street termine en hausse de 0,42%, HP a souffert

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse lundi soir, portée par l'espoir de voir la Fed annoncer mardi l'injection de nouvelles liquidités dans l'économie, tandis que l'action Hewlett-Packard s'est effondrée, les investisseurs sanctionnant la démission de son ex PDG.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street termine en hausse de 0,42%, HP a souffert

La Réserve fédérale devrait renouveler sa promesse de maintenir ses taux à un niveau proche de zéro pour une période prolongée et elle pourrait également prévenir qu'elle se tient prête à faire tourner la planche à billets afin de soutenir une reprise fébrile.

Le Dow Jones a terminé en hausse de 0,42%, 45,19 points, à 10.698,75 points, le S&P 500 a pris 6,15 points, 0,55%, à 1.127,79 points et le Nasdaq a gagné 17,22 points, 0,75% à 2.305,69 points.

Aux valeurs, la journée a été bien pénible pour Hewlett-Packard, sanctionné par les investisseurs après la démission de Mark Hurd, au centre d'une affaire de moeurs. Avant même l'ouverture, HP a perdu jusqu'à 10% dans les transactions hors séance avant de terminer lundi sur un repli de 7,99% à 42,60 dollars.

Cette glissade est toutefois perçue par certains analystes comme une excellente opportunité pour renforcer à bon compte leur portefeuille en actions HP.

"Cela (l'affaire de moeurs) ne change absolument rien à notre opinion, et selon l'ampleur et la durée que prendront les désengagements, cela pourrait se révéler une bonne opportunité de prendre davantage d'action", a commenté Hank Smith de Haverfort Trust. "Il n'est pas question d'en vendre une seule", a-t-il poursuivi.

Mark Hurd a rencontré des succès dans l'amélioration des marges et les résultats de HP, mais le conseil d'administration pourrait profiter de ce départ pour recruter quelqu'un qui serait capable d'apporter une nouvelle "vision" pour le groupe, a dit Hank Smith.

La tendance du jour a bénéficié à McDonald's, dont le titre a touché en séance un cours sans précédent à 73,33 dollars après annoncé que ses ventes à périmètre comparable avaient augmenté en juillet davantage que prévu. McDonald's a fini en hausse de 1,64% à 72,92 dollars.

Caroline Valetkevitch, Nicolas Delame pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS