Wall Street retombe dans le rouge, la relance se fait attendre

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi après les solides gains de la veille, l'absence de mesures concrètes pour lutter contre l'impact économique du coronavirus aux Etats-Unis ayant douché les fortes attentes des investisseurs.

Partager

Wall Street retombe dans le rouge, la relance se fait attendre
La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi. L'indice Dow Jones perd 2,56%, et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 2,59%. Le Nasdaq Composite cédait 2,44% à l'ouverture. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

L'indice Dow Jones perd 639,98 points, soit 2,56%, à 24.378,18 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 2,59% à 2.807,58 points.

Le Nasdaq Composite cédait 2,44% à 8.141,07 points à l'ouverture.

Mardi, les trois indices phares de New York ont fini sur un rebond d'environ 5%, soutenus par les espoirs de voir l'administration Trump présenter des mesures budgétaires détaillées face au coronavirus.

Mais le président américain, qui a évoqué ces deux derniers jours des baisses d'impôts et des dispositifs de soutien aux entreprises les plus durement touchées par les craintes liées au coronavirus, n'a fourni aucun détail concret sur le contenu de ses discussions avec ses principaux conseillers économiques.

Dans une étude publiée mercredi, Goldman Sachs estime que le S&P-500 pourrait revenir à 2.450 points en milieu d'année, soit une chute de 28% par rapport à son record de février, avant un rebond à 3.200 points au quatrième trimestre.

Les marchés semblent ignorer la victoire de Joe Biden dans le Michigan qui, en infligeant un revers majeur à son rival Bernie Sanders, fait un grand pas vers l'investiture du parti démocrate.

De même, la hausse inattendue des prix à la consommation en février n'a pas eu de répercussion sur la tendance.

Aux valeurs, les anticipations de baisse de taux de la Fed pèsent les financières dont l'indice S&P perd 2,8%. Le secteur de l'énergie recule lui de 2,99% avec le repli des cours du brut.,

Nike abandonne 4,94% dans le sillage de ses concurrents allemands Adidas (-9,69%) et Puma (-2,9%) après leurs commentaires pessimistes quant à l'impact du coronavirus sur leurs résultats.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS