Wall Street reprend de l'élan après les solides résultats du T3

par Rodrigo Campos
Partager
Wall Street reprend de l'élan après les solides résultats du T3
Le redressement des résultats de sociétés qui semble se confirmer avec les publications du troisième trimestre permet à Wall Street de reprendre de l'élan et de viser peut-être un nouveau record pour le Standard & Poor's-500 avant la fin de l'année. /Photo prise le 12 octobre 2016 /REUTERS/Lucas Jackson

NEW YORK (Reuters) - Le redressement des résultats de sociétés qui semble se confirmer avec les publications du troisième trimestre permet à Wall Street de reprendre de l'élan et de viser peut-être un nouveau record pour le Standard & Poor's-500 avant la fin de l'année.

L'indice de référence des gérants américains marque le pas depuis son dernier plus haut atteint à la mi-août, et depuis six semaines il évolue même sous sa moyenne mobile des 50 dernières séances.

Les analystes ont expliqué cette faiblesse par la crainte d'une nouvelle déception sur les résultats des entreprises au troisième trimestre, dont la publication a commencé début octobre.

Or les publications sont plutôt positives dans l'ensemble, et des poids lourds de la cote comme Microsoft ou Bank of America ont impressionné les investisseurs. Au point que les analystes ont encore rehaussé leurs estimations et prévoient maintenant une progression de 1,1% des bénéfices des sociétés du S&P sur la période juillet-septembre, ce qui mettrait fin à quatre trimestres consécutifs de baisse.

"Il y a eu des dépassements vraiment significatifs du consensus", note Art Hogan, stratège marchés chez Wunderlich Securities à New York.

"La probabilité est maintenant beaucoup plus grande qu'on sorte des marges actuelles par le haut plutôt que par le bas, et je pense que cela se produira avant la fin de l'année."

La saisonnalité joue aussi en faveur d'un rally de fin d'année : depuis 1980, le gain médian du S&P-500 sur les 50 dernières séances de l'année a été de 3,6%, montrent les données du broker LPL Financial. Avec une clôture vendredi à 2.141,16 points, l'indice phare peut ainsi viser les 2.200 points à la fin décembre, au-dessus de sa clôture record de 2.190,15 points inscrite le 15 août.

"La fin du mouvement de baisse des résultats de sociétés montre que l'économie a une meilleure assise, ce qui pourrait justifier un rally de fin d'année", convient Ryan Detrick, stratégiste chez LPL Financial.

L'ÉNERGIE EN VEDETTE

Le secteur de l'énergie, qui a lourdement pesé sur les résultats du S&P les trimestres précédents, est à présent en tête des bonnes surprises.

Les bénéfices jusqu'ici publiés par des sociétés du secteur sont supérieurs de 18% aux estimations des analystes, à comparer à des dépassements de 11% pour les financières et de 7% pour l'ensemble des composantes du S&P, selon les données de Thomson Reuters I/B/E/S.

C'est de bon augure avant les publications des numéros un et deux du secteur de l'énergie, Exxon Mobil et Chevron, vendredi prochain.

Pour Roberto Friedlander, responsable du trading énergétique chez Seaport Global Securities à New York, le taux de bonnes surprises au niveau des résultats tient en partie au fait que les investisseurs ont mal évalué la capacité du secteur de l'énergie à s'adapter à la baisse des cours du pétrole, notamment en réduisant ses coûts.

Le compartiment de l'énergie a gagné 15,3% depuis le début de l'année, la plus forte hausse des grands indices sectoriels S&P devant les technologiques (+11,2%) et les services aux collectivités (+10,8%).

Art Hogan, de Wunderlich, y voit le signe d'une amélioration de l'économie et d'une "importante transition" à la Bourse : "les investisseurs sortent des défensives pour rechercher de la croissance", dit-il.

Les résultats de sociétés continueront de rythmer la semaine jusqu'aux publications des deux grandes compagnies pétrolières vendredi. AT&T, qui vient d'annoncer le rachat de Time Warner pour 85 milliards de dollars, publiera mardi soir en même temps qu'Apple, quelques heures après Caterpillar, Dupont, Procter & Gamble et General Motors.

Mercredi ce sera au tour de Boeing et Coca-Cola, avant Ford, Alphabet et Amazon.com jeudi, sans oublier ce même jour Twitter qui, faute de retrouver un repreneur, n'aura peut-être d'autre choix que de se lancer dans une douloureuse restructuration selon certains analystes.

La semaine sera plus calme sur le front des indicateurs où l'on suivra surtout l'indice de confiance du consommateur, mardi, et les commandes de biens durables jeudi. Sont également attendus plusieurs indicateurs sur le marché immobilier, notamment les ventes de logements neufs mercredi.

Voir aussi : La clôture de vendredi

(avec la contribution de Chuck Mikolajczak, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS