Wall Street repart à la baisse, le rebond ne dure pas

(Reuters) - La Bourse de New York cède de nouveau du terrain en début de séance mercredi, l'impact de plus en plus net de l'épidémie de coronavirus sur l'économie et la santé des entreprises aux Etats-Unis l'emportant sur l'espoir placé dans les mesures de soutien annoncées par les Etats et les banques centrales.
Partager
Wall Street repart à la baisse, le rebond ne dure pas
La Bourse de New York cède de nouveau du terrain en début de séance mercredi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 5,72% et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 5,42%. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 1.215,67 points, soit 5,72%, à 20.021,71 et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 5,42% à 2.392,13.

Le Nasdaq Composite cède 4,85% à 6.978,92 points.

Tous trois avaient fini mardi sur une progression de plus de 5% après l'annonce par la Réserve fédérale de nouvelles mesures de soutien au marché du crédit et l'évocation par l'administration Trump d'un plan de relance susceptible d'atteindre 1.000 milliards de dollars.

"On est tout simplement en mode panique", résume Peter Cardillo, chef économiste de Spartan Capital Securities à New York. "La peur de voir peut-être la déflation s'installer est probablement l'une des raisons pour lesquelles le marché se comporte de cette façon."

La tendance est plombée entre autres par la chute continue des cours du pétrole, qui a fait passer le prix du baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) sous 25 dollars.

Les compagnies pétrolières Exxon Mobil et Chevron chutent respectivement de 4,94% et 8,57%.

Emblématique des craintes liées aux retombées de la pandémie qui paralyse un nombre croissant d'activités économiques, Boeing chute de 18,91%, après avoir réclamé un plan d'aide de 60 milliards de dollars pour le secteur aéronautique américain.

De son côté, FedEx abandonne 5,48% après avoir renoncé à ses prévisions de résultats pour 2020 et annoncé des mesures de réduction de ses coûts.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS