Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street reflue modérément après les annonces de la Fed

Publié le

par Caroline Valetkevitch

Wall Street reflue modérément après les annonces de la Fed
Wall Street a terminé en baisse modérée la séance de mercredi. Le Dow Jones a cédé 0,47%, le S&P-500 a perdu 0,40% et le Nasdaq Composite a lâché 0,11%. /Photo prise le 13 juin 2018/REUTERS/Brendan McDermid
© Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse modérée la séance de mercredi, après que la Réserve fédérale eut comme prévu relevé son taux d'intervention d'un quart de point et eut projeté deux autres hausses des taux d'intérêt cette année et non plus une.

La Fed a aussi renoncé à son engagement de maintenir les taux à un niveau suffisamment bas pour stimuler l'économie "pendant quelque temps" tout en manifestant son intention de tolérer une inflation supérieure à son objectif au moins jusqu'en 2020.

"Qu'elle parle de quatre hausses des taux cette année et non pas de trois, c'est décevant. On savait tous qu'elle remonterait les taux en juin mais on pensait qu'elle pourrait marquer une pause en septembre; apparemment ce ne sera pas le cas", a observé Stephen Massocca (Wedbush Securities).

Des taux plus hauts sont un risque pour la croissance économique a priori, a-t-il ajouté.

"Le communiqué était un peu rigoriste au regard des attentes du marché et c'est pourquoi il n'y a pas de rally", a dit Jason Ware (Albion Financial).

L'indice Dow Jones a cédé 119,53 points, soit 0,47%, à 25.201,20 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 11,22 points (0,40%) à 2.775,63 points. Le Nasdaq Composite a lâché 8,10 points (0,11%) à 7.695,7 points.

Les traders auront également appris ce mercredi que les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté plus fortement que prévu en mai, affichant leur plus forte hausse annuelle depuis près de six ans et demi, mais les pressions de fond sont restées modérées.

Du côté des valeurs, le secteur des médias a été très suivi, après qu'AT&T eut obtenu mardi l'autorisation inconditionnelle de la justice américaine d'acheter Time Warner.

AT&T a perdu plus de 6% et Time Warner a gagné 1,8%.

Dans le même secteur, Twenty First Century Fox a pris 7,7%, le feu vert donné au rachat de Time Warner par AT&T ayant déclenché des spéculations sur une offre imminente de Comcast (-0,19%) pour la plupart des actifs que Fox avait déjà accepté de vendre à Walt Disney (+1,9%).

La suite ne s'est pas faite attendre. Comcast a annoncé immédiatement après la clôture qu'il proposait de racheter moyennant 65 milliards de dollars (55 milliards d'euros) les actifs que Twenty-First Century Fox avait accepté de céder à Walt Disney en décembre.

L'action Comcast perdait 1,9% en après-Bourse, l'action Fox gagnait 1%, tandis que le titre Disney perdait 0,4%.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus