Wall Street réduit ses gains après les morts de Berlin

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé lundi en faible hausse, réduisant ses gains après avoir appris qu'un camion avait foncé dans la foule près d'un marché de Noël à Berlin, faisant neuf morts et une cinquantaine de blessés.
Partager

L'annonce que la police allemande s'orientait vers la piste d'un attentat a eu un effet sur les indices et perturbé des investisseurs déjà inquiets des conséquences de l'assassinat de l'ambassadeur de Russie à Ankara.

Le diplomate a été tué d'une balle dans le dos lundi dans une galerie d'art de la capitale turque par un policier criant "N'oubliez pas Alep" et "Dieu est le plus grand".

"Les marchés veulent savoir s'il s'agit d'un incident isolé, s'il perturbera l'activité économique juste dans la région ou sur une zone plus large et pour combien de temps", a expliqué John Canally, responsable de la stratégie de LPL Financial. "C'est selon ces éléments que les marchés jugent des événements de ce genre."

L'indice Dow Jones a gagné 39,65 points (0,2%) pour finir à 19.883,06.

Le S&P-500, plus large, a pris 4,46 points, soit 0,2% lui aussi, à 2.262,53.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 20,28 points (0,37%) à 5.457,44.

Le Nasdaq et le S&P-500 ont été portés par les valeurs technologique comme Microsoft (+2,1%), Amazon (+1,1%) et Apple (+0,6%).

United Technologies a gagné 2,1%, la meilleure performance du Dow Jones avec Microsoft, en réaction à un relèvement de recommandation de Credit Suisse.

La présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, a pris la parole mais n'a pas parlé de politique monétaire et ses propos ont peu joué sur la tendance.

Le marché du travail aux Etats-Unis n'a pas été aussi vigoureux depuis près de 10 ans et certains signaux indiquent que la croissance des salaires s'accélère, a-t-elle dit dans un discours à l'université de Baltimore.

Le marché avait reculé vendredi, plombé notamment par une baisse de plus de 4% d'Oracle après ses résultats, mais le Dow Jones n'en a pas moins enchaîné une sixième semaine consécutive de gains et reste à moins de 1% de la barre jamais atteinte des 20.000 points.

(Noel Randewich; Patrick Vignal pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS