Wall Street recule, l'absence de plan de soutien à l'économie pèse

par Noel Randewich
Partager
Wall Street recule, l'absence de plan de soutien à l'économie pèse
La Bourse de New York a fini jeudi en baisse. L'indice Dow Jones a cédé -0,07%. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

(Reuters) - La Bourse de New York a fini jeudi en baisse à la suite d'indicateurs macroéconomiques inquiétants pour la reprise économique aux Etats-Unis, d'autant que les négociations entre républicains et démocrates sur un plan de soutien massif à l'activité risquent de ne pas aboutir avant l'élection présidentielle du 3 novembre.

L'indice Dow Jones a cédé 19,8 points (-0,07%) à 28.494,2.

Le S&P-500, plus large, a perdu 5,33 points, soit 0,15%, à 3.483,34.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 54,86 points (-0,47%) à 11.713,87 points.

Ces trois indices ont néanmoins clôturé au-dessus de leurs plus bas du jour.

Wall Street avait ainsi ouvert nettement dans le rouge, de plus de 1%, après l'annonce d'une augmentation surprise des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, qui a renforcé la crainte de dégâts durables de la crise sanitaire sur le marché américain de l'emploi.

Toujours avant l'ouverture, l'enquête mensuelle de l'antenne régionale de la Réserve fédérale a montré que l'activité manufacturière dans la région de New York se contractait plus que prévu en octobre.

Sur le plan politique, à moins de 20 jours de la présidentielle américaine, Donald Trump s'est dit prêt à relever à 1.800 milliards de dollars le montant total du plan de soutien à l'économie envisagé face à la crise due au nouveau coronavirus, afin de parvenir à un accord avec les démocrates. Mais le chef de sa majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a dit que ses troupes étaient favorables à un plan plus modeste mais plus ciblé.

Le début de la saison des résultats trimestriels d'entreprises a toutefois contribué à soutenir la tendance.

Le Dow Jones a ainsi profité du gain de 4,82% de Walgreens Boots Alliance, le groupe de distribution pharmaceutique ayant réalisé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et prédit un retour à la croissance de son profit en 2021.

Morgan Stanley a gagné 1,34% après avoir fait état d'un bénéfice meilleur que prévu au troisième trimestre, la volatilité sur les marchés ayant favorisé ses activités de courtage.

(version française Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS