Wall Street recule à nouveau, plombée par les craintes économiques

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi, l'augmentation inattendue des inscriptions au chômage alimentant les inquiétudes sur l'économie aux Etats-Unis, confrontés à une dégradation de la situation sanitaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Wall Street recule à nouveau, plombée par les craintes économiques
La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi, l'augmentation inattendue des inscriptions au chômage alimentant les inquiétudes sur l'économie aux Etats-Unis, confrontés à une dégradation de la situation sanitaire. /Photo prise le 10 novembre 2020/REUTERS/Carlo Allegri

Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones perd 89,3 points, soit 0,3%, à 29.349,12 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,34% à 3.555,79 points.

L'indice Nasdaq Composite cédait 0,13% à 11.786,39 points à l'ouverture.

Alors qu'un élan optimiste sur les vaccins anti-COVID-19 de plusieurs laboratoires a récemment porté Wall Street à des plus hauts, les investisseurs s'inquiètent des dommages à court terme causés par le durcissement des restrictions sanitaires en l'absence de nouvelles mesures de relance.

Le bilan du coronavirus a dépassé la barre des 250.000 morts mercredi aux Etats-Unis où la ville de New York a décidé de fermer ses écoles publiques, dernière initiative en date destinée à freiner la propagation du virus.

La hausse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage, à 742.000 contre 711.000 la semaine précédente, met en exergue l'impact de la deuxième vague épidémique sur l'économie réelle.

En Bourse, la chaîne de grands magasins Macy's perd 6,12% après la publication d'une chute de 20,2% de ses ventes trimestrielles à données comparables.

Egalement dans le rouge, Nvidia cède 1,74%, le groupe prévoyant une baisse des ventes des puces pour centres de données au quatrième trimestre.

L Brands bondit de 13,84% après avoir fait état de solides résultats grâce à la croissance record du chiffre d'affaires de Bath & Body Works et à une demande en hausse pour sa marque de lingerie Victoria's Secret.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

0 Commentaire

Wall Street recule à nouveau, plombée par les craintes économiques

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS