Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street recule à l'ouverture, la croissance mondiale inquiète

Publié le

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en recul prononcé vendredi, la faiblesse d'indicateurs économiques publiés en Europe et en Chine nourrissant les craintes d'un ralentissement assez net de la croissance mondiale, et ce en dépit des bons chiffres des ventes au détail américaines.

Wall Street recule à l'ouverture, la croissance mondiale inquiète
La Bourse de New York a ouvert en recul prononcé vendredi. L'indice Dow Jones perd 1,11% dans les premiers échanges. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid
© BRENDAN MCDERMID

L'indice Dow Jones perd 273,21 points, soit 1,11%, à 24.324,17 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,09% à 2.621,60 points et le Nasdaq Composite cède 1,19% à 6.986,37 points.

Parmi les indicateurs confortant les anticipations de ralentissement de la croissance mondiale, les chiffres des ventes au détail et de la production industrielle en Chine ont déçu les investisseurs, déjà inquiets des répercussions de la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

En zone euro, la croissance de l'activité du secteur privé est tombée à son plus bas niveau depuis plus de quatre ans.

S'ajoutant à la morosité ambiante, une enquête Reuters auprès d'économistes révèle que le risque estimé d'une récession aux Etats-Unis dans les deux ans à venir atteint désormais 40%.

Face à cela un chiffre plus rassurant: le marché a pris connaissance d'une hausse des ventes au détail de base aux Etats-Unis supérieure aux attentes, ce qui a légèrement réduit les pertes des rendements obligataires américains et accentué les gains du dollar, en hausse de 0,62% face à un panier de devises de référence.

En Bourse, le secteur technologique perd 1,72%: Apple, Facebook, Amazon, Netflix et Alphabet abandonnent entre 1,56% et 2,2%.

L'éditeur de logiciels Adobe cède 6,05% après avoir revisé à la baisse sa prévision de bénéfice ajusté pour 2019.

Starbucks laisse 3,95% après des prévisions à long terme moins bonnes que prévu et le groupe de magasins d'entrepôt Costco Wholesale abandonne 5,36% après l'annonce d'une baisse de sa marge brute trimestrielle.

(Édité par Wilfrid Exbrayat)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle