Wall Street rebondit, industrie et "techs" en tête

par Marc Angrand
Partager
Wall Street rebondit, industrie et
La Bourse de New York a fini en hausse mardi. L'indice Dow Jones a gagné 0,82%. /Photo prise le 14 mai 2019/REUTERS/Brendan McDermid

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mardi et effacé une partie de ses pertes de la veille, des déclarations jugées rassurantes des Etats-Unis et de la Chine sur le commerce ayant favorisé un retour sur les valeurs les plus éprouvées récemment, industrielles et technologiques en tête.

L'indice Dow Jones a gagné 207,06 points, soit 0,82%, à 25.532,05 après un pic à 25.688,96.

Le S&P-500, plus large, a pris 22,54 points, soit 0,8%, à 2.834,41 après avoir gagné jusqu'à 1,45% en séance.

Le Nasdaq Composite a progressé de 87,47 points, soit 1,14%, à 7.734,49.

Lundi, le Dow avait chuté de 2,38%, le S&P-500 de 2,41% et le Nasdaq de 3,41%, la pire journée depuis le 3 janvier pour les deux premiers et depuis le 4 décembre pour le troisième, après l'annonce de représailles chinoises au relèvement des droits de douane américains entré en vigueur vendredi.

Mais la peur d'une escalade de la guerre commerciale a reflué mardi avec l'évocation par Donald Trump d'une rencontre fin juin avec son homologue chinois, Xi Jinping, en marge du sommet du G20 et les déclarations chinoises sur l'accord entre les deux pays pour poursuivre les discussions.

"Il s'agit d'une chasse aux bonnes affaires ou d'un rebond technique, ou alors il y a une sorte de consensus sur l'idée que quelque chose de significatif finira par sortir des discussions commerciales d'ici quatre à six semaines", explique Bucky Hellwig, vice-président senior de BB&T Wealth Management.

Mais il ajoute que les fluctuations des derniers mois liées aux tensions commerciales finissent par influencer la capacité de réaction des investisseurs.

"Je commence à constater que certains investisseurs deviennent insensibles vis-à-vis des négociations et se concentrent sur ce à quoi ressemblera le marché dans un an", dit-il.

Les échanges ont porté sur 6,62 milliards d'actions au total, contre 7,01 milliards sur les 20 dernières séances.

VALEURS

Dix des 11 grands indices sectoriels S&P ont fini la journée dans le vert, la seule exception étant pour le compartiment défensif des services aux collectivités ("utilities").

Les rebonds les plus marqués ont profité au secteur des hautes technologies avec un gain de 1,6%, à l'énergie (+1,09%) et aux industrielles (+1,07%).

Boeing, l'un des grands groupes américains les plus exposés au marché chinois, a repris 1,68% au lendemain d'une chute de 4,88% et Caterpillar a gagné 1,73%.

L'indice Philadelphia Semiconductor, qui avait chuté de 4,56% lundi, a pris 2,4%.

Dans l'actualité des résultats, Ralph Lauren a chuté de 3,66%, la pire performance du S&P-500, la faiblesse de ses ventes en Amérique du Nord occultant un bénéfice supérieur aux attentes.

A noter aussi qu'Uber a enregistré sa première hausse en trois séances de cotation: le titre a fini sur un gain de 7,71% à 39,96 dollars. Il reste toutefois plus de 11% en dessous du prix fixé pour l'introduction vendredi. Son rival Lyft a pris 4,92%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aux Etats-Unis, les prix à l'importation ont augmenté de 0,2% en avril, moins qu'attendu, les hausses de l'essence et des produits alimentaires ayant été en partie compensées par la plus forte décrue des prix des biens d'équipement depuis 10 ans.

En Europe, l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands ressort en baisse en mai à -2,1 après +3,1 en avril alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse à +5,0.

La production industrielle de la zone euro est par ailleurs ressortie en baisse de 0,3% en mars, son deuxième mois consécutif de repli.

LA SÉANCE EN EUROPE

Comme Wall Street, les marchés boursiers ont profité du ton plus conciliant adopté par les dirigeants américains et chinois pour repartir de l'avant après être tombés lundi à leur plus bas niveau depuis deux mois.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,5% à 5.341,35 points. Le Footsie britannique a pris 1,09% et le Dax allemand 0,97%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,31%, le FTSEurofirst 300 de 1,02% et le Stoxx 600 de 1,01%.

Le Stoxx européen des technologiques a rebondi de 2,22%, celui des ressources de base de 1,91%.

TAUX

Le regain d'appétit pour le risque, en favorisant le retour des investisseurs vers les actions, s'est traduit par une remontée des rendements des emprunts d'Etat américains.

En fin de séance, celui des Treasuries à dix reprenait plus d'un point de base à 2,4121% après un plus haut à 2,428%, alors qu'il était tombé sous 2,39% lundi, au plus bas depuis fin mars.

CHANGES

Le dollar a profité du regain de confiance général sur le dossier du commerce, l'indice qui mesure ses fluctuations face à un panier de devises de référence progressant de 0,19%.

L'euro, au contraire, a souffert des déclarations de Matteo Salvini, le chef de file de la Ligue italienne, évoquant une possible infraction aux règles européennes en matière de finances publiques.

La monnaie unique est tombée à 1,1204 dollar après ces propos et n'a par la suite repris qu'une petite partie du terrain perdu, pour finir la journée à 1,1207.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont fini en hausse après l'annonce par l'Arabie saoudite d'attaques de drones contre des installations de la compagnie publique Aramco, lancées selon Ryad par un mouvement armé basé au Yémen.

Le contrat juin sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 74 cents, soit 1,21%, à 61,78 dollars le baril et le Brent a pris 1,01 dollar (+1,44%) à 71,24 dollars.

Autre élément de soutien: l'Opep a annoncé mardi avoir revu à la hausse sa prévision de demande pour son pétrole cette année.

A SUIVRE MERCREDI:

La séance de mercredi sera animée entre autres par les premiers chiffres du produit intérieur brut (PIB) en Allemagne et dans la zone euro au premier trimestre, puis par les statistiques mensuelles des ventes au détail aux Etats-Unis.

(Avec Stephen Culp à New York, Sruthi Shankar et Amy Caren Daniel à Bangalore)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS