Wall Street rebondit à l'ouverture mais le sentiment reste fragile

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York rebondit modestement mardi après avoir vécu la veille l'une des pires séances de son histoire mais la tendance reste toutefois fragile face aux craintes d'une récession due à la pandémie du Covid-19.
Partager
Wall Street rebondit à l'ouverture mais le sentiment reste fragile
La Bourse de New York rebondit modestement mardi. L'indice Dow Jones gagne 0,87% et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 1,53%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

L'indice Dow Jones gagne 175,09 points, soit 0,87%, à 20.363,61 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 1,53% à 2.422,62 points.

Le Nasdaq Composite prenait 2,57% à 7.081,84 points à l'ouverture.

Wall Street a enregistré lundi sa pire séance depuis octobre 1987 avec des baisses à deux chiffres pour tous les grands indices américains.

Mais la perspective d'une "réponse mondiale forte" des dirigeants du G7 face à la pandémie de Covid-19 semble rassurer le marché. Les ministres des Finances du groupe des sept devraient s'entretenir par téléphone en fin de journée pour coordonner leurs mesures face aux retombées économiques de la pandémie.

Alors que les mesures de confinement et les fermetures d'usines de production se multiplient, plusieurs investisseurs craignent toutefois que la crise actuelle ne débouche sur une récession et une crise du crédit.

"La probabilité d'une récession est assez élevée. La question est de savoir quand elle commencera. Au cours des dernières décennies, nous n'avions pas connu un tel bouleversement qui affecte les industries et les entreprises partout dans le monde", a déclaré Randy Frederick chez Charles Schwab.

Les trois principaux indices de Wall Street ont plongé d'environ 30% par rapport à leurs plus hauts de la mi-février.

Les ventes au détail ont subi une baisse inattendue en février alors que les ménages américains pourraient encore réduire leurs achats dans les mois à venir face à l'épidémie de coronavirus.

En Bourse, les compagnies aériennes restent malmenées: United Airlines perd 6,32% et American Airlines 4,71%. Le constructeur aéronautique Boeing lâche 6,42%.

Regeneron grimpe de 7,51%, la société de biotechnologies a dit avoir identifié des centaines d'anticorps susceptibles de contribuer au traitement des patients contaminés par le coronavirus.

(Laetitia Volga, édité par)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS